Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Siwel : Agence kabyle d'information

older | 1 | .... | 62 | 63 | (Page 64) | 65 | 66 | .... | 120 | newer

    0 0

    EXIL (SIWEL) - "Devant une situation aussi grave, je lance un appel aux internautes kabyles à refuser les réactions émotives et ne pas insulter l’avenir. J’invite Idir et Ait Menguellet à une rencontre fraternelle pour prendre un café avec moi. La Kabylie a besoin de tous ses enfants, surtout ceux qui enrichissent son patrimoine culturel et contribuent à son rayonnement international". Extrait de la réaction de Ferhat Mehenni. Ci-après le communiqué dans son intégralité :

    Idir et Ait Menguellet :  Réaction de Ferhat Mehenni
    IDIR ET AIT MENGUELLET

    REACTION DE FERHAT MEHENNI


    La toile militante s’est soudainement enflammée ce 24/05/2016 pour s’acharner sur deux grands artistes kabyles Idir et Ait Menguellet, qui seraient coupables de s’être fait piéger par le représentant du régime colonial algérien, Abdelmalek Sellal. L’invitation de ce dernier à nombre d’artistes kabyles n’était pas innocente. Visiblement, elle a atteint son objectif.
    Je suis personnellement peiné par cette levée de boucliers contre eux et invite instamment tous ceux qui nourrissent cette polémique au moins à la retenue.

    Le lynchage politique dont ils sont victimes depuis deux jours est exactement celui attendu par ceux-là mêmes qui leur ont tendu ce guet-apens. En amenant de grandes figures kabyles à des postures faisant croire à une allégeance au régime criminel algérien, il les détache de leur société qui les assimile à ceux qu’elle combat. En les rejetant, la Kabylie perd des femmes et des hommes de qualité dont elle a grandement besoin pour ses prochaines batailles. Elle se désarme elle-même. En a-t-elle le droit ?

    Il est vrai que l’idéal aurait été de ne pas répondre à cette invitation pour le moins suspecte. Le pouvoir algérien n’avait pas besoin de leur présence pour défendre les droits d’auteurs qui, jusqu’ici et par sa faute, étaient livrés au piratage le plus éhonté. Il pouvait parfaitement y mettre de l’ordre sans avoir à convoquer un seul artiste. C’était non seulement de ses prérogatives d’assainir le climat de l’édition et de l’audio-diffusion mais de son devoir ! Le pouvoir en est le premier responsable.

    Le scénario tel qu’il a été exécuté montre bien qu’il y avait complot, surtout contre Idir. Ait Menguellet est victime d’un traquenard similaire qui date de 1999.

    Aujourd’hui, en essayant de couper les artistes kabyles de leur base populaire, c’est la Kabylie qu’il cherche à priver de ses porte-voix. C’est le combat de la Kabylie qu’il cherche à affaiblir, à isoler. En effet, on peut parier que s’il n’y avait pas de combat pour l’autodétermination du peuple kabyle, si le MAK et l’Anavad n’existaient pas, ces artistes n’auraient jamais été invités à une rencontre comme celle du 23/05/2016 à l’ONDA. Jamais !
    Devant une situation aussi grave, je lance un appel aux internautes kabyles à refuser les réactions émotives et ne pas insulter l’avenir.

    J’invite Idir et Ait Menguellet à une rencontre fraternelle pour prendre un café avec moi. La Kabylie a besoin de tous ses enfants, surtout ceux qui enrichissent son patrimoine culturel et contribuent à son rayonnement international.

    Exil le 25/05/2019
    Ferhat Mehenni


    SIWEL 251545 MAI 16


    0 0

    C’est sur une péniche que la chanteuse kabyle a décidé de rendre public son nouvel album. Après un 1er disque de chansons enfantines, l’interprète de Lɣaci se délivre dans un tout autre registre. Son concert évènement est prévu pour le 27 Mai 2016, à 20h, sur La Péniche Antipode, à Paris.

    Nouvel album de Mucat et plusieurs dates
    Son nouvel album, INU, composé de 10 titres, est particulièrement riche en mélodies, en textes mais aussi en thèmes abordés. A l’exemple de « Akka i Tella » qui aborde le sujet de l’endoctrinement religieux par l’école.

    L’artiste a également adapté en kabyle « Mistral gagnant » de Renaud. Une chanson qui a été élue « chanson française préférée de tous les temps ». Mucat a inclus dans cet album l’adaptation de « La foule » du monument de la chanson française Edith Piaf. Chanson qu’elle a titré « Lɣaci » et qui a un succès retentissent sur le web.




    http://www.siwel.info/video/
    Mucat a d’ores et déjà fixé plusieurs dates dans plusieurs pays pour des concerts mais aussi pour participer à des concours et des festivals internationaux.

    En attendant le RDV est déjà pris pour ce 27 Mai face au 55 quai de Seine, 75019 Paris, pour découvrir ce nouvel album. Ça sera l’occasion également de se le procurer et de rencontrer l’artiste.

    Nouvel album de Mucat et plusieurs dates


    0 0

    ALGÉRIE (SIWEL) —Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense Nationale algérienne, Chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale Populaire algérienne ,lors de son déplacement à la 3ème Région Militaire algérienne ( Béchar), le 22 mai dernier, avait tenu un discours très politique aux allures de déclaration de guerre envers la Kabylie et les Kabyles dignes ; selon le journal arabophone propagandiste EL Bilad. L’état colonial algérien veut-il instrumentaliser son armée pour répondre militairement à un combat politique pacifique qui est celui des souverainistes Kabyles ?

    Ahmed Gaïd Salah instrumentalise l'armée algérienne et menace le MAK et la Kabylie.
    La dernière sortie de GAID SALAH, un caïd aux ordres du clan de Tlemcen, est une étape très grave que l’état colonial algérien vient de franchir, selon le journal arabophone propagandiste EL bilad (Le Pays ndlr), Gaid Salah avait envoyé un message très clair à la Kabylie et son peuple, en s’adonnant à un exercice propagandiste honteux en voulant instrumentaliser l’armée algérienne pour répondre par le bruit des canons aux aspirations de liberté et d’indépendance de tout un peuple.

    Ces va-t-en-guerre qui oublient qu’au sein même de cette armée, nombreux sont les Kabyles dignes qui ne se laisseront pas utiliser contre leur propre peuple !

    Nombreux sont les exemples où des Kabyles dignes ont refusé de jouer le jeu du colonialisme algérien, parfois au prix de leur vie et de leur carrière ; rappelons les événements du printemps noir ,pour ne citer que ces événements où de nombreux gendarmes Kabyles ont refusé d’être mutés en Kabylie après le bain de sang d’avril-mai 2001 ; à cette époque l’état colonial et ses services ont voulu retirer tous les gendarmes algériens qui restaient encore sur le sol Kabyle, coupables de l’assassinat de dizaines d’innocents , pour les remplacer par des gendarmes Kabyles installés un peu partout en Algérie, ainsi on a voulu souffler les braises d’une guerre civile en Kabylie ; mais le patriotisme de ces braves Kabyles a eu raison de la folie meurtrière du colonialisme, nombreux sont les gendarmes kabyles qui ont quitté ce corps d’armée après son instrumentalisation ; la même chose se produira au sein de l’armée si les responsables de cette institution seraient tentés du même dessin machiavélique.

    Le mouvement souverainiste Kabyle est un mouvement d’essence pacifiste, intelligent et responsable, qui ne peut que répondre vigilance, sagesse et mobilisation face à ces aventuriers et assassins qui sont prêts à mettre à feu et à sang tout un pays, pour assurer leur pérennité et asseoir leur légitimité auprès des algériens.

    Malheureusement l’état colonial algérien a réussi un coup de maître en instaurant la haine envers la Kabylie et son peuple comme étant un cri de ralliement de tous les algériens à leur entreprise diabolique et destructrice et faire de l’anti-Kabylisme une constante nationale algérienne.
    La presse algérienne en général et la presse d’expression arabe en particulier, contribuent à une grande échelle à préparer le climat de cette guerre civile, à l’image de ce torchon arabophone EL Bilad, spécialisé dans la diabolisation de la Kabylie en publiant chaque jour des articles surréalistes, sur des pseudos interventions militaires en Kabylie pour combattre soi-disant « le terrorisme », des opérations souvent montées de toutes pièces, dans le seul but de faire croire à l’opinion algérienne et internationale que la Kabylie est un bastion du terrorisme islamiste, et ainsi justifier une militarisation à outrance de ce pays pour le dissuader de toute volonté d’ insurrection si ce dernier venait à être agressé.

    En vérifiant juste les publications de ce mois de mai par ce même torchon, on se rend compte de leur jeu malsain et dangereux, jusqu’à aujourd’hui ce torchon avait publié plus de 15 articles et dépêches sur des éventuelles interventions de l’armée algérienne en Kabylie pour cause de terrorisme et plus de 7 brûlots orduriers tissés de mensonges et de contres vérités sur le MAK ( Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie) , le GPK ( Gouvernement Provisoir Kabyle) et notamment contre les deux leaders souverainistes Kabyles Mr MEHENNI tout d’abord et Mr Ait Chebbib en second lieu.
    Tous ces articles sont signé d’un même auteur un certain Bahaa Din.M

    L’état colonial algérien agonisant, acculé et discrédité par l’ensemble du monde libre, joue aux apprentis sorciers, en voulant plonger le pays kabyle et toute la région dans une situation de guerre civile, une guerre qui n’épargnera personne ni même ses instigateurs, faut-il le rappeler à ces charognes ?
    Voici la réalité que l’état colonial algérien veut passer sous silence, en provocant la polémique dite « des chanteurs Kabyles », ce même état qui prépare un coup dur pour la Kabylie joue sur tous les fronts : division des kabyles, diabolisation de l’image de la Kabylie à l’international, militarisation à outrance sur le terrain, pourrissement social, économique, environnemental et sécuritaire ; telles sont les prémices d’une guerre civile.
    Face à ces assassins et ces aventuriers, l’union sacrée de tous les patriotes Kabyles est plus que souhaitable, c’est même impératif pour amener à bon port la Kabylie et la préparer à toute éventualité.
    a,t

    SIWEL 26 0001 MAI 16


    0 0

    DIASPORA (SIWEL) — Ahmed Haddag, Ministre des institutions au sein du Gouvernement provisoire kabyle, était hier l'invité de RadioTaqervuzt. Mas Haddag est revenu sur l'affaire dite des artistes kabyles parti applaudir le discours de Abdelmalek Sellal, le premier ministre algérien. Si le ministre kabyle a quelque peu appelé à la retenue pour éviter de tomber dans le piège tendu par le régime colonial arabo-islamique en exhibant deux artistes kabyles en train d'applaudir un discours en arabe d'un kabyle de service, il a néanmoins affirmé que ces artistes n'auraient jamais dû accepter une telle invitation. Siwel publie ci-après la réaction de mas Ahmed Haddag sur Radio Taqervuzt

    http://www.siwel.info/video/
    zp,
    SIWEL 261133 MAI 16


    0 0

    AQVU - AKBOU (SIWEL) — Le collectif des citoyens de la ville d'Akbou lance un appel à une marche populaire et à une grève générale le Samedi 28/05/2016 à 10H. La coordination du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie MAK AKBOU soutient l'appel du collectif des citoyens et lance un appel à ses citoyens et concitoyens pour participer massivement à la marche populaire qui aura lieu :à Akbou le samedi 28/05/2016 à partir de 10H. La coordination MAK Akbou reste solidaire et soutient toute action sociale, elle appelle la société civile Akboucienne à repondre à l'appel du collectif des citoyens de la commune d'Akbou pour la marche et la grève générale de 8h à 12h. Soyons nombreux et nombreuse le samedi 28/05/2016 à 10h départ : lycée Muhend uharoun -place colonel Amirouche

    AQVU-AKBOU / Grève générale et marche demain, Samedi 28 mai à 10h
    SIWEL 271641 MAI 16


    0 0

    AT YANI (SIWEL) - La grande famille militante et patriotique du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), a organisé un grand rendez-vous aujourd’hui à At-Yani, soit à la veille de l’arrivée, dans cette merveilleuse région, du Premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal.

    Le drapeau kabyle flotte à At Yani
    A Travers ce rendez-vous, la population locale qui a scandé "pouvoir assassin", Kabylie indépendante " a réaffirmé son rejet de tout ce qui représente l'État colonial algérien.

    L’acte militant du MAK a été traduit par un grand meeting, animé par Bouaziz Aït-Chebib, Djamel Benzid, Hocine Azem et Mohand-Ouamar Hachim, et le lever du drapeau kabyle ; geste accompagné naturellement de l’hymne national kabyle.

    Devant une assistance nombreuse, les quatres personnalités du MAK, l’une après l’autre, ont rappelé les fondements du MAK et ses objectifs. Avec une forte conjugaison du verbe, les orateurs ont mis également les grands défis de l’heure.

    Notons enfin qu’At-Yani, à l’instar des autres régions de Kabylie est partie prenante de l’autodétermination du peuple kabyle. 

    Le drapeau kabyle flotte à At Yani

    Le drapeau kabyle flotte à At Yani

    Le drapeau kabyle flotte à At Yani

    Le drapeau kabyle flotte à At Yani


    0 0

    LYON (SIWEL) -Mme Sakina AIT AHMED, ministre de la culture au sein du GPK( Gouvernement Provisoire Kabyle), sera sur les ondes de la radio Canut pour commenter l’actualité de la semaine notamment l'affaire dite " artistes Kabyles" et la polémique que cette affaire avait suscitée notamment sur internet et les réseaux sociaux .

    Emission berbère sans frontières revient sur l'actualité brûlante de la semaine
    Ce soir sur RADIO canut à partir de 21h30, Dalil et Belkacem les deux animateurs vedettes de l'émission hebdomadaire " berbère sans frontières ", reviennent sur l'actualité brûlante de la semaine notamment la polémique suscitée par la rencontre de nos artistes Kabyles avec le Premier ministre algérien.

    En plus de l'intervention de la ministre de l'ANAVAD Mme Sakina Ait Ahmed, des journalistes et artistes notamment TENNA, et le comédien Amar colombo et beaucoup d'autres vont intervenir pour donner leur point de vue et leur analyse.

    Les auditeurs de cette émission auront l’antenne libre pour intervenir et réagir, alors n'hésitez pas à participer et exprimer votre point de vue.

    Souhaitons que cette émission sonnera la fin de la polémique, apaisera les tensions et dissipera tous les malentendus, pour que l'opinion Kabyle retrouve sa sérénité et s'occupe des choses les plus importantes, notamment son combat pour la liberté et la construction d'un avenir Kabyle radieux et prometteur ; rappelons-nous le message imprégné de sagesse du Président de l'ANAVAD Mr MEHENNI et suivons son exemple.

    Nous devons être à la hauteur de notre combat et de nos convictions pour que le peuple kabyle ne s'éloigne pas de son chemin de liberté et pour que sa solidarité et sa fraternité ne soient pas abîmées car dans notre longue marche vers la liberté, nous avons besoin de nous respecter mutuellement, d’être intelligents, sages et responsables.

    at

    SIWEL 28 2041MAI16


    0 0

    LIÈGE (SIWEL) – Avocat au Barreau de Bruxelles, Maître Philippe CHANSAY WILMOTTE a recu hier à Liège, Belgique, une délégation de souverainistes kabyles : Monsieur Lyazid ABID, Vice-Président du Gouvernement provisoire de Kabylie, et ses collaborateurs, Monsieur Masin ENDERLE-AMMOUR et Monsieur Ahmed AMRIOUI. Connu pour son engagement en Afrique et la lutte contre la colonisation arabomusulmane, il s’engage à faire sienne la cause kabyle. Ci-après le communiqué commun du cabinet de Maître Philippe CHANSAY WILMOTTE et de Monsieur Lyazid ABID.

    Libérons le Peuple kabyle de la colonisation arabo-musulmane
    LIBÉRONS LE PEUPLE KABYLE DE LA COLONISATION ARABO-MUSULMANE

    Le Peuple kabyle a vocation à l’indépendance. Bien avant l’Algérie, la Kabylie existait. En son Histoire, elle a connu les premières formes de démocratie à l’instar de la cité d’Athènes. Fier de cette tradition, c’est en perspective pacifique et diplomatique que se situe le Gouvernement provisoire de Kabylie.

    La colonisation arabomusulmane doit prendre fin. Au détriment du Peuple kabyle, la junte militaire d’Alger entretient le fondamentalisme islamique. Ce régime fomente des troubles et provoque ainsi une situation qui, par l’extension du terrorisme islamique, constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales au sens notamment de l’art.33 de la Charte des Nations Unies ; le Gouvernement provisoire de Kabylie étant naturellement disposé à être entendu à ce sujet par le Conseil de Sécurité.

    Au nom du Peuple kabyle, le Gouvernement provisoire de Kabylie en appelle aux Peuples d’Europe, confrontés eux-mêmes actuellement à de multiples tentatives de colonisation arabomusulmane, afin d’éveiller la conscience collective à cet égard. L’indépendance de la Kabylie sonnera le glas de la colonisation arabomusulmane. Sinon, la passivité vaudra aux Européens de subir à leur tour la colonisation arabomusulmane.

    Déterminés à agir au mieux pour que soit respecté le droit à l’autodétermination du Peuple kabyle, S.E. Monsieur Lyazid ABID, Vice-Président du Gouvernement provisoire de Kabylie, et ses collaborateurs, Monsieur Masin ENDERLE-AMMOUR et Monsieur Ahmed AMRIOUI, ont rencontré à Liège Maître Philippe CHANSAY WILMOTTE, Avocat au Barreau de Bruxelles.


    0 0

    TUVIRETT (SIWEL) — Une secousse tellurique d'une magnitude de 4,8 (EMSC) à 5,2 (USGS) sur l’échelle ouverte de Richter a été ressentie dans la nuit de samedi à dimanche vers 01 heure locale dans la partie Sud-Ouest de la Kabylie, à quelques 18 km au Nord-Ouest de Ain Bessam

    Kabylie : La région de Tuvirett a tremblé (USGS & EMSC)
    Selon les rapports en temps réel émis par le centre mondial de données sismologiques géré par l’USGS (U.S. Geological Survey) depuis son centre fédéral à Denver, dans le Colorado, et l'EMSC (Centre Sismologique Euro-Méditerranéen), voici les détails précis sur ce tremblement de terre :

    La secousse s’est produite ce dimanche 28 mai à 00:54 heure locale (23:54::53 UTC), avec une magnitude de 4,8, son épicentre a été localisé à 11 km (selon USGS) et 10 km (selon EMSC) de profondeur, à une latitude de 36.408 Nord / longitude de 3.503 Est (selon USGS) et 36.35 Nord / longitude de 3.51 Est (selon EMSC), soit à quelques :

    16 à 19 km au Ouest-Nord-Ouest de Ain Bessam
    22 km au Sud-Sud-Ouest de Lakhdaria (Palestro)
    28 km au Sud-Sud Est de Larbatache
    35 km à l'Ouest de Tuvirett
    56 km au Sud-Est d'Alger
    66 km au Sud-Ouest de Tizi Wezzu

    Voici quelques témoignages de la population quant au ressenti de ce séisme (via EMSC ) :

    - Lakhradia (22 km au N de l'épicentre) : C'était effrayant, elle a duré une dizaine de secondes, j'étais au premier étage tout le monde s'est réveillé
    - Réghaïa (Algeria) (46 km NO de l'épicentre) : sans dégâts... mais elle était forte
    - Kouba (56 km NO de l'épicentre) : un peu long... Il semble qu'il y a eu deux ou trois vu qu'il y a eu un va puis un retour en puissance en 3 fois... la 4eme plus faible en disparition
    - Tizi Wezzu (64 km au NE de l'épicentre) : plus de peur que de mal , aucun dégat constaté
    - Tizi Wezzu (64 km au NE de l'épicentre) : Brève secousse accompagnée d'un vrombrissement
    - Amizour (130 km à l'E de l'épicentre) : Ça a bien bougé

    Rappelons que des secousses similaires avaient eu lieu les 16 mai et 10 avril derniers exactement dans la même zone située sur la partie côtière et montagneuse (Atlas Tellien) de la Kabylie qui est portée par la plaque africaine en remontée lente (6 mm par an) vers le nord-ouest, est affectée par des mouvements brutaux des plaques tectoniques qui portent l'Afrique, l'Europe et l'Asie et qui s'affrontent autour du bassin méditerranéen depuis des millions d'années, rétrécissant l'espace occupé par la mer Méditerranée...

    wbw
    SIWEL 290210 MAI 16


    0 0

    TIZI WEZZU (SIWEL) - Le département de Tizi Ouzou est assiégé aujourd'hui par les forces d'occupation algériennes pour permette à Adbdelmalek Sellal, premier ministre de l'Etat colonial algérien, d'effectuer une visite dans une région où il n'est pas le bien venu.

    Visite du premier ministre algérien : La région de Tizi Ouzou assiégée
    De peur de subir le même sort qu'il a eu lors de l'enterrement de Hocine Ait Ahmed à Ait Yahia, le premier ministre algérien s'est rendu à Tizi Ouzou sous une haute surveillance. Ainsi, la région de Tizi Ozou est assiégée par la gendarmerie et la police algériennes.

    De Tadmait à At Yani, le dispositif répressif déployé est impressionnant. Un gendarme tous les 100 m. Tous les carrefours remplis de voitures et de fourgons de la gendarmerie. Le pont de Taxuxt compte à lui seul 50 voitures de ce corps militaire.

    C'est le même cas pour la RN 12, de Tizi Ouzou jusqu à Boubhir, des gendarmes en tenue d'apparat et d'autres armés se tiennent aux abords de la route. Au carrefour allant à Tamda, il y a plus de 30 véhicules de gendarmerie et une quarantaine de motards.

    La visite du représentant de l'Etat colonial algérien, Abdelmalek Sellal, a mis la région de Tizi Ouzou sous un état de siège.Un gendarme chaque 100 mètres et un véhicule tout les 300 mètres. Des hélicoptères survolent le ciel kabyle.

    Selon des sources bien informées, Sellal a peur d'être accueilli avec des drapeaux kabyles d'où cette état d'occupation. Certains maires appartenant à des partis dits d'opposition ont envoyé des invitations aux citoyens notamment aux femmes afin de venir accueillir le kabyle de service , Sellal, qui n est pas le bien venu en Kabylie.

    Cette visite par laquelle, le régime colonial algérien veut redorer le blason d'un de ses serviteurs, dénote le mépris qu'il éprouve à l'égard des martyrs du printemps noir en déployant sa gendarmerie qui a assassiné 128 jeunes kabyles en 2001.

    En choisissant le premier jour des examens du Baccalauréat, le premier ministre algérien veut s'assurer qu'il n'y ait pas de mobilisant citoyenne contre son action de propagande. Sachant d'avance qu'il sera boudé, des policiers en civile sont dépêchés en surnombre à Tizi Ouzou, At Yani et d'autres localités pour se substituer aux populations locales afin de sauver les apparences. Il est clair que cet état de siège imposé à cette partie de la Kabylie confirme le rejet du peuple kabyle de tout ce qui symbolise et représente l'Etat colonial algérien.

    En voulant supplanter le MAK avec des visites propagandistes, de fausses promesses et des campagnes de diffamation,le régime colonial algérien crédibilise davantage la démarche souverainiste kabyle.

    La Kabylie n'aspire à rien d'autre que de recouvrer sa liberté et sa souveraineté. Le processus de sa libération est irréversible.



    0 0

    TIZI WEZZU (SIWEL) - Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, le conseil Universitaire MAK de Tizi Ouzou a dénoncé la violation de franchises universitaires par les services algériens, les intimidations et les menaces dont ont fait l'objet les étudiants et appelle à cet effet à l'union des forces vives de la Kabylie afin de libérer l'université kabyle de l'emprise idéologique et de la tyrannie de l'Aalgérie arabo-musulamne. Ci-après le communiqué dans son intégralité.

    Conseil Universitaire du MAK – Tizi-Ouzou Déclaration / Dénonciation
    Asqamu Asdawan Tizi Wezzu
    Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie
    Conseil Universitaire du MAK – Tizi-Ouzou

    Déclaration / Dénonciation


    Durant l'année 2014/2015, le conseil universitaire du MAK, grâce à la mobilisation de ses militants et des étudiants, a réussi à chasser les gendarmes qui ont assassiné plus de 128 jeunes kabyles avec des balles explosives dans le dos, et ceci après avoir essayé de donner une conférence à l’auditorium de l’université sur la nouvelle loi concernant « le service national ».

    Nous avons dénoncé énergiquement cette violation des franchises universitaires et avons été à l'avant garde pour leur protection.

    Une autre forme de violence contre la communauté estudiantine est apparue, au mois de janvier passé, lorsqu’un étudiant a été lynché dans l'enceinte universitaire par des agents de "sécurité" censés protéger les étudiants. Le conseil universitaire a alors tiré la sonnette d’alarme en mettant en garde ces irresponsables de leurs pratiques policières. Nous renouvelons notre soutien indéfectible pour le combat des étudiants pour une université kabyle, démocratique et progressiste.

    Ces derniers temps, nous avons constaté un acharnement du régime d'Alger envers notre structure solide et mobilisatrice. L'Etat colonial algérien met la barre de répression, d'intimidation et de menaces très haute contre nos militants qui ont démontré leur force de conviction à l'université à travers l'organisation de différentes activités qui se poursuivront n'en déplaise à l'administration coloniale.

    L'université a vibré à notre rythme malgré toutes les tentatives d'interdiction. Nos braves militants ont réussi de grandes activités que nous mettons à la disposition du grand public avec des photos et des vidéos.

    Le conseil universitaire ne reconnait pas les décisions des premiers responsables de l’université concernant l’interdiction de toute activité politique quelle que soit sa forme. Des actions spectaculaires et des levers du drapeau kabyle se feront dans l’avenir à chaque occasion.

    De plus, nous portons à la connaissance de l’ensemble de la communauté universitaire qu’il y a une forte présence de policiers en civil qui se font passer pour des étudiants. Leur mission est la surveillance des activistes syndicalistes des comités autonomes et des militants politiques dont nos militants qui sont la cible principale. Nous avons aussi constaté que certains d’entre eux vont très loin, jusqu’à filmer des étudiants avec leurs amies et petites amies.

    Le conseil universitaire dénonce avec force encore une fois cette atteinte à l’honneur de l’université et des étudiants en général.

    Votre répression renforce notre détermination.

    Qui vivra verra la Kabylie vaincra.

    Le conseil universitaire du MAK – Tizi-Ouzou,
    Le 26 mai 2016, Tizi-Ouzou.


    0 0
  • 05/29/16--13:48: At Yanni boudent Sellal
  • AT YANI (SIWEL) - Dans un courrier parvenu à notre rédaction, des citoyens d'At Yani persistent et signent que le Arch qui a enfanté le grand Amusnaw Dda Lmulud a bel et bien boudé la visite honteuse de Sellal. Ci-après le document dans son intégralité.

    At Yanni boudent Sellal
    At Yani boudent Sellal

    Dans un effort désespéré, le régime colonial algérien a dépêché son serviteur en Kabylie pour contrecarrer le MAK.

    La veille de la visite du vassal de l’Algérie arabo-musulamne, Abdelmalek Sellal, la coordination MAK d’At Yanni a réussi un grand meeting conclu par le lever du drapeau kabyle. Cet acte politique hautement symbolique indique que la population d’At Yanni a choisi son camp : celui de la liberté.

    Au lendemain du grand rendez-vous politique du MAK, le premier ministre algérien, s’est rendu dans le Arch qui a enfanté le grand Amusnaw Dda Lmulud dans le vain espoir d'en récupérer la mémoire.

    Des citoyens d’At Yanni tiennent à démentir les informations selon lesquelles la population locale aurait réservé un accueil chaleureux au Kabyle de service qu'est Sellal.

    At Yanni ont été assiégés à l’occasion par la gendarmerie algérienne. Les policiers en civil ont été dépêchés pour se substituer à la population locale. Bien que le maire ait mobilisé ses lieutenants, Sellal n’a été accueilli que par les siens : les élus, les proches d’un certain colonel Mellak qui est à l’origine de cette visite honteuse, la police et la gendarmerie. Quand aux citoyennes et citoyens, leur attitude a été digne. Ils ont tout simplement boudé cette visite coloniale et ce malgré l’état d’occupation imposé par le régime algérien et les menaces proférées contre les militants du MAK.

    La population d’At Yanni a boycotté Sellal et exprimé ainsi son attachement viscéral aux valeurs de la Kabylie insoumise en rejetant tous ceux qui trahissent Taqvaylit.

    At Yanni, le 29 mai 2016

    Un groupe de citoyens d'At Yanni



    0 0

    Au lendemain de la réussite de la levée du drapeau Kabyle à AT YANNI, l'état colonial algérien réajuste toute sa politique pour contrecarrer l'avancée du MAK et emploie les grands moyens pour souiller la terre Kabyle, dans le but de détourner l’opinion nationale Kabyle des grands exploits du MAK ( Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie) qui se concrétisent au quotidien grâce notamment au travail gigantesque qu'il a réalisé sur le terrain.

     AT YANNI restera le cœur battant du mont Feratus, n'en déplaise au colonialisme algérien
    L'état colonial algérien emploie les grands moyens pour contrecarrer l'avancée remarquable du MAK en Kabylie, une avancée qui affole au plus haut point cette entreprise coloniale rejetée par la majorité des Kabyles, grâce au travail monumental mené sur le terrain au quotidien par le MAK avec à sa tête son Président "le sage" Mr AIT CHEBBIB, et ceci malgré les intimidations, les menaces, les campagnes de dénigrement et les interpellations quasi systématiques auxquelles les militants et la direction du MAK doivent faire face .

    Coté Kabyle le divorce est consommé, l'état colonial algérien n'a jamais été autant rejeté par la Kabylie que ces deux dernières années ; les marches du 20 avril passé organisées un peu partout en Kabylie et dans sa diaspora qui ont vu l'affluence de centaines de milliers de Kabyles, tous ages confondus, étaient une réponse claire pour clamer haut et fort : "nous voulons une Kabylie libre et souveraine, nous voulons reprendre désormais notre destinée entre nos mains" .

    le peuple Kabyle amoureux de son territoire, admirateur sincère de l'honneur et de la liberté, instinctivement démocrate ne peut compromettre son avenir en succombant facilement aux dessins machiavéliques d'un état colonial agonisant, qui est prêt à prendre tous les risques pourvu qu'il survive à sa fin pressante.





     AT YANNI restera le cœur battant du mont Feratus, n'en déplaise au colonialisme algérien
    La visite du Premier ministre algérien, aujourd'hui à AT YANNI, reflète l' état d'effroi de l'entreprise coloniale face à la prolifération des idées indépendantistes qui ne cessent de gagner les cœurs et les esprits des Kabyles, c'est le signe avant-coureur d'un effondrement prochain de cette construction coloniale qui s'appelle " algérie", elle même érigée en une entreprise coloniale qui ne pourra survivre que si la Kabyle meurt.

    La mobilisation anormale de l'armée, la gendarmerie, la police et autres services de sécurité algérienne implantés un peu partout dans le Pays Kabyle pour imposer la visite d'un premier ministre du sinistre état voisin, est une preuve de plus des réelles raisons de redéploiement des institutions militaires algériennes ces derniers temps ; contrairement à ce qu'ils veulent faire croire, à savoir combattre " le terrorisme islamiste", leurs véritables motifs sont d'assurer les visites des officiels algériens en Kabylie, et surtout pour dissuader la Kabylie contre toute forme de rébellion pour défendre ses intérêts, son peuple, son intégrité territoriale et son désir de souveraineté.


     AT YANNI restera le cœur battant du mont Feratus, n'en déplaise au colonialisme algérien
    La visite du premier ministre algérien, ressemble à bien des égards à celle du Général De Gaulle en 1959 :

    - le premier ministre algérien, à choisi de rendre visite au village du Père spirituel de la renaissance Kabyle et Amazigh feu Mouloud MAMMERI, lui même frappé d'interdit de son vivant par l’état colonial algérien, calomnié invectivé et assassiné.

    - le Général De Gaulle, avait choisi de visiter TIZI HIBEL le village du fils de la dignité Kabyle, Mouloud FERAOUN, la voix du peuple Kabyle, assassiné par le colonialisme français.

    Deux symboles outragés , deux colonialismes à l'oeuvre mais une seule fin à toute ces manœuvres : le triomphe de la Kabylie et la libération de son peuple.

    AT YANNI restera le cœur battant du mont Feratus n'en déplaise au colonialisme algérien et à ses relais dans la région natale de L 'AMUSNAW, lui qui disait à juste titre : « quelque soit le point de la course ou le terme m’atteindra, je partirai avec la certitude chevillée que, quelques soient les obstacles que l’histoire lui apportera, c’est dans le sens de sa libération que mon peuple ira. L’ignorance, les préjugés, l’inculture peuvent un instant entraver ce libre mouvement, mais il est sûr que le jour inévitablement viendra où l’on distinguera la vérité de ses faux semblants. Tout le reste n'est que littérature ».

    at

    SIWEL 30 0035 MAI 16


    0 0

    CONTRIBUTION (SIWEL) - Les chemins qui montent sont inondés de sang et les âmes des nôtres, assassinés par le pouvoir, gémissent encore sous la terre, en Kabylie. C'est à Ath Yanni, une commune de Tizi Ouzou , que le premier ministre algérien s'est invité pour chercher des béquilles et surtout pour tenter une mise en échec à la mouvance indépendantiste et troubler l'adhésion massive des citoyens au Mouvement de l'Autodétermination de la Kabylie.

    M'as-tu-vu, Sellal: l'homme qui ne rougit pas. Contribution de Boualem Afir
    Cette visite infâme ne peut pas redorer le blason d'un régime meurtrier et vicieux. Les montagnards sont un peuple indomptable et leur verdict est déjà prononcé envers ceux qui ont assassiné les enfants de la Kabylie.

    Cet assaut n'est que le désir- d'une personne déplumée par des révélations malsaines et honteuses- de vouloir vaille que vaille affirmer l'emprise du régime illégitime algérien sur la nation kabyle qui veut désormais se dissocier d'un pays inventé par la France coloniale et dirigé par des bourreaux et des corrompus.

    Pour Sellal, tout se vend et tout s'achète même l'esprit humain. Avantageusement, il se trompe. Baroudeur, il est l'adepte de l'expression "qui ne tente rien, n'a rien". Ce rouillé du régime mafieux algérien est une pièce insolite dans un échiquier où l'échec et mât est nul et non avenu. Il est devenu le pion qui gouverne à défaut de vrais gouvernants. C'est un paradoxe au pays des boutades. Le bipède à mille et une blague. Le cheik du bizutage et aussi un amiral en manipulation et les crapuleries. Il ne rougit à aucun prix.

    Malgré les interminables scandales que cet homme superpose, ni la justice ni le peuple ne parviennent à le poursuive ni à le déloger de son poste. Au lieu que ses délits ternissent son image de responsable, il est de plus en plus patent!

    Y' aurait-il une limite pour ces bandits qui gouvernent sans aucune licéité ni légitimité?

    À suivre.
    Boualem Afir.


    0 0

    AT ZELLAL -SOUAMA (SIWEL) - Le premier ministre algérien, Abdelamlek Sellal, a été contraint d'annuler sa visite hier à At Zellal dans la commune de Souama, où il devait inaugurer une zone industrielle et ce suite à la mobilisation des citoyens de ce village qui refusent la spoliation de leur terres agricoles par l'Etat colonial algérien.

    At Zellal: Les citoyens empêchent la visite du premier ministre algérien
    Le "wali" de Tizi Ouzou avec la complicité du maire de Souama d'obédience FFS a décidé de transférer 375 hectares de terres privées à vocation agricole en biens publics pour y créer une zone industrielle qui ne sert nullement la population locale.

    L’administration coloniale de la "wilaya" de Tizi Ouzou, considérant que ces terres sont la propriété des Domaines, a envoyé sur place le 25 mai, dans la matinée, des engins de travaux publics pour entamer des travaux de déblayage en vue, que le Premier ministre algérien, attendu le 29 mai à Tizi-Ouzou, se rende dans cette zone et déclarer officiellement le début des travaux d’aménagement devant en faire une zone industrielle.

    Selon les véritables propriétaires de ces terres agricoles, le "wali" les a convoqués pour les informer que c’était leur droit de s’adresser à la justice pour obtenir ce qu’ils estiment être leur droit et que de son côté, il ne pouvait plus surseoir à sa décision de lancement du début des travaux d’aménagement de cette « zone industrielle ».

    C’est pendant la tenue de cette réunion à laquelle ont pris part également des "élus" de l’APW, dont le Président même de cette institution « élue », que les engins des travaux publics ont entamé les travaux de nivellement. L’alerte fut cependant donnée aux véritables propriétaires des terres dès les premiers coups de lame des bulldozers lesquels sont arrivés sur les lieux promptement. Avec détermination, ils ont sommé les conducteurs d’engins d’arrêter leurs travaux sans attendre. Ceux-ci, tout en leur expliquant qu’ils n’ont fait qu’exécuter les ordres, se sont exécutés.

    Hier , le premier ministre algérien devait se rendre à At Zellal pour justement inaugurer cette zone industrielle sur des terres agricoles.

    Comme il fallait s'y attendre, les citoyens d'At Zellal se sont mobilisés durant toute la journée pour rejeter ce projet de spoliation de leurs terres agricoles. Sur les banderoles on pouvait lire : Oui au développement et non à la spoliation de nos terres. Il est légitime de s’interroger sur le choix porté spécialement sur ces terres agricoles pour y ériger une zone industrielle. Pourquoi laisse t-on à l’abandon la zone industrielle de Tala-Athmane (Ouaguenoun) ? Mieux encore, il existe une multitude de terrains en adéquation avec l’élément industriel. Le pouvoir colonial algérien ne se sert de sa petite politique industrielle que comme prétexte pour anéantir tout ce qui a trait avec l’agriculture et le développement durable en Kabylie.

    Cette mobilisation citoyenne a fait peur aux autorités algériennes à tel point que le vassal de l'Algérie arabo-musulmane, Abdelamalek Sellal, a été contraint d'annuler sa visite et ce malgré le dispositif militaire et "sécuritaire" impressionnant déployé.

    Ainsi, après avoir abrité le 3ème congrès du MAK sous un véritable état de siège, le nom du village d'At Zellal est inscrit une fois de plus en lettres de liberté dans l'histoire de la Kabylie pour avoir empêché la visite d'un kabyle de service dépêché par l'Algérie coloniale pour déposséder les kabyles par la force de leur terre.

    La mobilisation citoyenne paye.


    At Zellal: Les citoyens empêchent la visite du premier ministre algérien

    At Zellal: Les citoyens empêchent la visite du premier ministre algérien

    At Zellal: Les citoyens empêchent la visite du premier ministre algérien

    At Zellal: Les citoyens empêchent la visite du premier ministre algérien

    At Zellal: Les citoyens empêchent la visite du premier ministre algérien


    0 0

    LYON (SIWEL) — Ferhat MEHENNI, Président du Gouvernement provisoire Kabyle, artiste engagé et militant des droits de l'homme sera à Lyon pour animer deux conférences.

    Ferhat Mehenni Président de l'Anavad à Lyon
    Ferhat Mehenni Président de l'Anavad, artiste engagé et défenseur des droits de l'homme, sera en région lyonnaise pour animer deux conférences, qui auront pour thème : "La Kabylie à l'aube de son destin"

    - Première conférence : Vendredi 10 juin 2016 à ROUSSILLON dans l'Isère.
    - Deuxième conférence : Samedi 11 juin 2016 à 18h, de l'autre coté du pont-métro: saxe

    Au programme, il y aura la projection d'un film documentaire intitulé :"La Kabylie en marche" suivi d'un débat autour du thème de la conférence qui est "La Kabylie à l'aube de son destin", puis à la fin de la rencontre y aura une vente-dédicace du dernier livre de Ferhat Mehenni, "Noël en otage"

    L’événement est organisé par le Collectif Radio Canut et l'Association Tagmats; l'entrée est gratuite.

    SIWEL 311213 MAI 16


    0 0

    DIASPORA (SIWEL) — Joint au téléphone par Siwel, Nafa Kireche, le ministre des Relations avec les Institutions françaises, a réagi à la polémique concernant Idir et Ait-Menguellet. S’il partage la position de Ferhat Mehenni, président du gouvernement provisoire kabyle et salue l’effort de modération d’Idir dans sa réaction, il est en revanche outré par celle d’Ait-Menguellet.

    Polémique concernant Idir et Ait Menguellet : Réaction de Nafaa Kireche, ministre de l'Anavad

    Monsieur le Ministre Bonjour. Une polémique impliquant certains artistes kabyles, notamment Idir et Lounis Ait-Menguellet, suite à leur participation à une réunion de l’ONDA et leur poignée de main remarquée avec le premier ministre algérien, affole la toile. Une frange de la mouvance indépendantiste est mise en cause.

    Quelle est votre réaction ?


    J’ignore s’il s’agit d’une « frange » de la mouvance indépendantiste comme vous le dites. Allez savoir qui est derrière les claviers des ordinateurs. La position officielle du Gouvernement Provisoire Kabyle et du MAK a été arrêtée par le président de l’Anavad il y a quelques jours. Il regrettait clairement cette campagne orchestrée via les réseaux sociaux contre ces grands artistes kabyles, qu’il a d’ailleurs invités autour d’un café dans un esprit de fraternité et d’apaisement.

    Toutefois, le ministre algérien Amara Benyounès vient de déclarer qu’ils ont été insultés car ils étaient contre l’indépendance de la Kabylie. Ceci est une façon pour lui de tenter de les récupérer pour le compte du colonialisme algérien en Kabylie. Il a peur que l'opinion publique kabyle les gagne à la cause de l'indépendance de la Kabylie. Il veut du coup désigner les coupables chez les indépendantistes pour tenter de diviser leurs rangs au profit de ce pouvoir qu’il représente. Qu’il sache que les Kabyles ne sont pas dupes.

    Toutefois, je tiens à mettre certaines choses au clair. Idir et Ait-Menguellet font ce qu’ils veulent. S’ils veulent serrer la main à des représentants d’un régime qui a tué des centaines de kabyles, c’est leur problème. Mais les Kabyles ont le droit d'en être choqués et de le déplorer. Cela s’appelle la liberté d’expression et la démocratie. Et j'ajoute que l'insulte n'est pas civique.

    Par contre, cette différence de réaction, de leur part, qui consiste à stigmatiser violemment de jeunes kabyles qui ont juste le tort d’avoir eu des réactions émotives mais qui n’ont tué personne et à contrario, serrer la main et faire risette à des gens qui nous malmènent politiquement m’interpelle. Je trouve cela extrêmement grave de leur part. C'est bien sûr leur talent avant tout qui leur a permis d’émerger artistiquement, mais sans les Kabyles auraient-ils pu avoir leur succès ? S'ils sont des artistes de qualité c'est parce qu'ils ont aussi un public kabyle 5 étoiles. Ce n'est pas grâce au pouvoir qui les combattait et qui continue de les combattre en les poussant à ce genre de faux pas qu'ils sont devenus ce qu'ils sont. Il essaie de les instrumentaliser contre nous.

    Leur mansuétude, c’est vers ces militants kabyles qu’ils doivent l’orienter. Faire preuve de pédagogie vis-à-vis d’eux. Pas vis-à-vis du pouvoir !

    Ont-ils été piégés par le régime ?


    C'est à chacun d'en tirer ses conclusions à commencer par nos deux grands artistes.

    Vous semblez déçu ...

    Je suis déçu car ces hommes ont de l’expérience et ils n’étaient pas obligés d'infliger cela au peuple kabyle qui les respecte tant. Serrer la main de Sellal, être défendus par Amara Benyounès, va être gravé dans l'histoire et j'espère pour eux que leur aura n'en sera pas gravement entamée. J’ose dire qu’ils ont fait preuve d'imprudence. Si je salue l’effort de modération d’Idir dans sa réaction, je suis en revanche outré par celle d’Ait-Menguellet, fort avec les faibles, et faible avec les forts.

    Heureusement, la Kabylie est remplie d’artistes dignes, fiers et orgueilleux, qui n’accepteront jamais de se compromettre de cette manière.

    Je vous remercie.


    ya/sas


    0 0

    At Waɛvan (SIWEL) — Dans un texte parvenu à notre rédaction, un villageois d'At Waɛvan a souhaité apporter à la connaissance des citoyens qu'ils sont invités à la 4ème édition de Uzluz n Tlawin, qui aura lieu le vendredi 3 Juin 2016. Un rendez-vous sous le slogan : « Féminisme – Développement durable – Kabylité » et qui exposera des productions agricoles bio exclusives, apicoles et artisanales pour « vente, dégustation et partage ». Ci-dessous le communiqué.

    Evènement : 4ème Edition de Ulzuz n tlawin n At Waɛvan le 3 Juin 2016
    Le quatrième ulzuz d’At Waɛvan est enfin là. La légendaire cerise du village en sera sans doute la grande vedette. Mais At Waɛvan promet d’autres productions printanières incontournables. A la fonte des neiges, la température monte et la terre recommence à produire. Des herbes aux couscous, en passant par les fruits et légumes, notre village est heureux de vous inviter à découvrir les merveilles qui se cultivent ici.

    Productions bio-agricoles :
    Evènement : 4ème Edition de Ulzuz n tlawin n At Waɛvan le 3 Juin 2016
    Seksu : Désormais des classiques de Ulzuz, nos productrices vendront sur place du couscous d’orge et de blé.

    Anaqla de saison : Dans notre région naturellement agricole, les visiteurs pourront acheter des plants de tomate et de poivron d’excellente qualité. A ne pas rater, les plants de qliluc, encore connu comme Ifelfel a waɛvan, aux inestimables vertus pour la santé.

    Plantes médicinales : Depuis tiwejrirhin à agraman, en passant par lkusbar et tamzirt, les herbes sauvages abondent à l’apogée du printemps. En plus de l’usage comme épices en cuisine, elles se prêtent à l’usage homéopathique. En tisane, elles sont en effet des idéales pour contenir ou prévenir de graves pathologies comme le diabète, la colopathie et les maladies du système rénal et urinaire.

    Takrisya : Plus connue sous sa dénomination arabe hebb lemluk. Ferme, rouge ou grenat, naturellement sucrée, la cerise de grande Kabylie est l’une des meilleures du monde. Implantée à Larvɛa Nat Iraten en 1913 par les pères blancs, elle trouve à At Waɛvan le soleil qui lui manquait en France.
    Les légumes : Les légumes de printemps seront là, avec un peu de retard qu’enregistre At Waɛvan sur les autres régions. Nous présenterons entre autres ivawen et tajilbant n iger, éventuellement levsel n tafsut et ticcert.

    Reste des productions des saisons passées : ainsi que iniɣman et l’huile d’olive. Il y aura aussi amcah, cette délicieuse poudre obtenue par le concassage manuel de caroubier, d’orge et de maïs. Consommée en dessert avec un peu d’huile d’olive et du sucre, amcah est extrêmement bénéfique contre le surpoids, les dysfonctionnements du colon et l’hyper-tension. Il aide aussi l’organisme à assimiler les vitamines en fournissant les précieuses fibres.

    Produits laitiers
    Evènement : 4ème Edition de Ulzuz n tlawin n At Waɛvan le 3 Juin 2016
    Présents durant le marché d’hiver, mais pas suffisamment, nos productrices de lait et de ses dérivés seront au rendez-vous pour vendre iɣi, ikil et udi. Aguglu, une autre fabuleuse spécialité d’ici, sera disponible pour accompagner le repas de midi.
    Les produits apicoles seront présents sous réserve de récolte.
    Les objets artisanaux de qualité seront largement disponibles en quantité et en variété.
    Venez découvrir les productions 100% bio d’At Waɛvan ! Venez déguster des échantillons de la région !

    Ulzuz n At Waɛvan : Féminisme – Développement durable – Kabylité


    myd

    SIWEL 31 2340 MAI 16

    Evènement : 4ème Edition de Ulzuz n tlawin n At Waɛvan le 3 Juin 2016


    0 0

    DIASPORA (SIWEL) - Chaque peuple a une date qui lui fait référence, qui fait référence à son histoire en s’appuyant sur les apports des meilleurs et des plus représentatifs de ses enfants. A l’instar des nations du monde, nous avons décidé, nous aussi, de célébrer une date qui fera référence au peuple Chawi !

    Communiqué du Mouvement Autonomiste Chaoui (MAC) : Tous les peuples du monde ont une date à célébrer.
    A compter de ce jour, il est institué une journée à la gloire et à la mémoire de notre reine Dihya.

    Cette date, qui marquera la résistance et l’insoumission de notre reine, sera célébrée le deux mai (02/05) de chaque année à travers tout le territoire du Pays Chawi.

    Ce jour est un symbole, il commémore l’inauguration de la statue à l’effigie de la reine et qui a eu lieu le deux mai de l’année deux mille deux (02/05/2002) dans la ville de Baghai .

    Cette statue a son importance, elle réaffirme dans le temps et dans le champ visuel, notre histoire et notre combat contre toutes les formes d’aliénation.

    Yella Houha pour le MAC


    0 0

    DIASPORA (SIWEL) - Dans le souci de porter la voix des détenus politiques mozabites qui croupissent dans les geôles algériennes depuis près de 11 mois, une délégation du Comité de Soutien au Dr Fekhar et à ses codétenus, composée de Yacine Cheraiou, porte-parole, de Nadia Ut Aissa et de Dalil Makhloufi, a rencontré, ce mardi 31 mai 2016, le Député socialiste de l’Isère (8ème circonscription), Erwann BINET dans les bureaux de l’Assemblée Nationale. Cette rencontre s’inscrit dans la continuité de la campagne de sensibilisation auprès de toutes les instances internationales entamée au lendemain des arrestations à l’image de celles avec le président d’honneur de la LDH (Ligue des Droits de l’Homme) Michel Tubiana, ou de celle avec la collaboratrice du député vert Noël Mamere, Mathilde Julié-Viot.

    Le comité de soutien au Dr Fekhar rencontre le député français : Erwan Binet.
    Les membres du comité ont exposé la situation dans laquelle se trouvent le Dr Fekhar et ses codétenus, les conditions arbitraires et injustes de leur arrestation il y a de cela 11 mois après une décision de Sellal, le Premier Ministre algérien. Ils ont, particulièrement, insisté sur les conditions sanitaires inhumaines et insoutenables de leur incarcération qui ont conduit au décès de deux mozabites.

    Le député a été très à l’écoute des faits et a manifesté un vif intérêt pour le cas du Dr Fekhar et à ses codétenus. Pour lui, il est évident que l’Etat français, qui défend les valeurs universelles, les droits de l’Homme, ne doit pas rester indifférent à la détresse dans laquelle se trouvent les détenus mozabites. Il s’est empressé de connaitre la situation qui prévaut dans le Mzab ainsi que l’état de santé des prisonniers politiques. Le Comité de Soutien en a profité pour présenter le Dr Fekhar en insistant sur le fait qu’il s’agit d’un homme humaniste, militant des droits de l'Homme, médecin de fonction et qui a toujours mené une lutte pacifique et qui n’a pour d’autre « crime » que celui de défendre son peuple contre la politique du déni identitaire, les mozabites étant un peuple pacifique et laïque. Les membres du comité ont également soulevé le cas de Khoudir Sekkouti, Salah Abbouna, militants du Mouvement pour l’Autonomie du Mzab (MAM) persécutés qui ont trouvé refuge au Maroc ainsi que les avocats des détenus qui subissent un harcèlement de la part des autorités algériennes, notamment l’avocat Salah Dabouz.

    La rencontre a été riche en échanges et le problème de la violation des droits de l’Homme dans sa globalité a été abordé notamment avec les campagnes de dénigrement et de harcèlement que subissent les militants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) en Kabylie. Ces exactions, que cela soit contre le peuple mozabite, le peuple chawi ou le peuple kabyle, font partie d’une politique globale du gouvernement algérien qui vise à réduire à néant les droits des Amazighs.

    En fin de réunion, rendez-vous a été pris pour de nouveau sensibiliser la classe politique française sur le cas des détenus mozabites.


older | 1 | .... | 62 | 63 | (Page 64) | 65 | 66 | .... | 120 | newer