Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Siwel : Agence kabyle d'information

older | 1 | .... | 75 | 76 | (Page 77) | 78 | 79 | .... | 120 | newer

    0 0

    MONTREAL, QUEBEC (SIWEL) — Dans un message transmis à Siwel, Mas Rachid Bandou, au nom du Conseil d'administration de l'association Amitié Québec-Kabylie, tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué au succès de la présence de la Kabylie aux activités tant politiques que culturelles organisées par le Comité sur l’autodétermination des peuples dans le cadre du Forum Social Mondial qui s'est déroulé à Montréal du 09 au 14 août 2016. Ci-après, le message dans son intégralité :

    Forum Social Mondial 2016 : Remerciements de l'association Amitié Québec-Kabylie
    Le Conseil d'administration de l'association Amitié Québec-Kabylie remercie les personnes qui ont contribué, de près ou de loin, à la réussite de l'exposition de robes et bijoux traditionnels kabyles organisée par cet organisme à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal dans le cadre du Forum social mondial.

    Une exposition qui a attiré, tout au long de son déroulement, de nombreux visiteurs dont M. Xavier Barsalou-Duval, député du Bloc Québécois, et Mme. Martine Ouellet députée du Parti Québécois également candidate dans la course à la chefferie de ce grand parti souverainiste qui forme l'opposition officielle à l'Assemblée nationale. Un parti qui aspire à reprendre la majorité parlementaire lors des prochaines élections provinciales qui auront lieu en 2018.

    Cette activité, ouverte au grand public et chapeautée par le Comité sur l’autodétermination des peuples, était conjuguée à une conférence-débat sur le mouvement indépendantiste kabyle qui prend de plus en plus d'ampleur en Kabylie et qu'avait animée M. Lhacène Ziani premier ministre du Gouvernement provisoire kabyle en exil.

    D'autres conférences, dont les thèmes tournent autour de la lutte politique que mènent les souverainistes québécois et catalans pour l'indépendance respectivement du Québec et de la Catalogne, avaient aussi eu lieu la même journée alors que celle de la veille était consacrée au peuple kurde.

    Lors de ce forum, la présence d'une des membres de notre association, Mme. Farida Sam, était également remarquée à la Foire de l'organisme Ecosphère, dont elle est aussi membre, qui a eu lieu au Parc Jarry où elle a participé comme coordonnatrice aux conférences qui ont porté sur des questions environnementales et écohabitation.

    Nos remerciements vont à :

    M. Youcef Ait Seddik, courtier hypothécaire et sponsor de l'activité
    M. Karim Ighil, courtier immobilier et sponsor de l'activité
    M. Zahir Hani, conseiller en sécurité financière et sponsor de l'activité
    Mme. H. Kahina, membre de l'association
    Mme. K. Farroudja, membre de l'association
    Mme. Nora Abdaoui, membre de l'association
    Mme. Samia Zerkhefaoui, conceptrice des robes
    Mme. Tassadit Ould-Hamouda, présidente du groupe Tafsut
    M. Amar Nessah, membre de l’association
    M. Mourad Bechiri, membre de la communauté kabyle
    M. Younes Yahou, membre de la communauté kabyle
    M. Kamel Harani, concepteur de l'affiche publicitaire
    M. Djamel Boukhoulef, président du Centre culturel kabyle
    M. Lyazid Laliam, exposant

    Rachid Bandou,
    P/ Le Conseil d'administration de l'association Amitié Québec-Kabylie

    SIWEL 151934 AOU 16


    0 0

    PARIS (SIWEL) — Au lendemain de l'incident diplomatique survenu suite à son interpellation à l'aéroport d'Alger par la police aux frontières qui a failli l'empêcher de prendre son vol vers Paris, Nafa Kireche, ministre chargé des Relations avec les Institutions françaises, au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), de retour de Kabylie, a bien voulu répondre à nos questions sur cette énième provocation du régime colonial algérien contre les souverainistes kabyles :

    ITW de Nafa Kireche :
    Nafa Kireche, malgré votre statut de ministre, et les risques que cela implique, vous vous rendez régulièrement en Kabylie. Jusqu'ici vous n'avez pas été inquiété par les autorités algériennes. Hier, vous avez été interpellé par la police aux frontières au moment de prendre votre vol de retour à Paris. Pourquoi ce soudain revirement des autorités algériennes ?

    Depuis le 20 avril 2016, la stratégie du pouvoir vis à vis des souverainistes kabyles a changé. Jusqu'ici, le régime portait un regard plutôt condescendant sur le MAK. L'ensemble de la classe politique algérienne ne prenait pas cela au sérieux. A l'exemple d'Ouyahia, qui avait qualifié la création de l'Anavad de "tintamarre". L'étape suivante a été d'ignorer totalement les activités du mouvement. Ensuite il y a eu la phase de "diabolisation", via l'instrumentalisation de la presse, notamment arabophone. Ces stratégies ont été un échec retentissant comme l'a montré la constante progression du MAK et de l'Anavad jusqu'à aboutir à des marches historique en avril 2016, que ce soit en Kabylie ou dans la Diaspora. Depuis, la panique a gagné les rangs des dirigeants algériens, inquiets de l'adhésion du peuple kabyle aux mots d'ordre du MAK. Le pouvoir ne peut plus ignorer le poids de celui-ci. Désormais il est entré dans une nouvelle phase : mener une guerre "psychologique" totale contre les cadres et militants actifs du MAK et du Gouvernement Provisoire Kabyle. Le but est non seulement d'amener ces militants à renoncer à leurs activités, mais surtout de dissuader les kabyles de venir grossir les rangs du mouvement. Tout cela est à mettre également dans le contexte économique désastreux du pays, qui ne permet plus au pouvoir d'acheter la paix sociale ou de s’offrir de nouveaux relais en Kabylie.

    D'où votre interpellation... ?
    Cela fait plusieurs années que je me rends régulièrement, plusieurs fois par an, en Kabylie. C'est la première fois que je suis interpellé par la police aux frontières. J'étais accompagné de ma femme et de mes 2 enfants, Mazigh qui a 12 ans, et Tiziri, qui a à peine 4 ans. Le commis du guichet m'a annoncé que j'étais fiché et m'a donc bloqué l'accès à la salle d'embarquement. Il m'a demandé si j'acceptais que ma famille rejoigne la France sans moi. J'ai donc demandé la raison pour laquelle j'étais "fiché" comme il disait. Il m'a répondu qu'il l'ignorait car cela n'était pas mentionné sur son écran mais il a ajouté qu’il le devinait. J'ai répliqué qu'ayant une excellente éducation kabyle, je ne suis pas un voleur, comme les gens du FLN, je ne suis pas un égorgeur, comme les islamistes, et je ne comprends pas pourquoi vous m'interpellez. Il m'a confirmé que ma famille pouvait passer, mais sans moi. Ce que j'ai accepté. Ma famille a donc rejoint la salle d'embarquement en se séparant de moi, ma fille était en larme et je lisais l'inquiétude dans les yeux de mon fils Mazigh et de ma femme. Le commis s'est ensuite absenté afin de s'entretenir avec sa hiérarchie à mon sujet. Finalement, une vingtaine de minutes plus tard, il est revenu et m'a autorisé à rejoindre la salle d'embarquement. Le vol ayant eu du retard, j'ai finalement pu prendre le même que celui de ma famille. Décision aussi absurde qu'incompréhensible. Une arrestation sans être interrogé et sans aucune explication valable. C'est cela : la guerre psychologique. Ce n'est pas à vous que j'apprendrais que des centaines voire des milliers de militants et de sympathisants de l’indépendance de la Kabylie ont subi le même sort avant moi.

    La communauté militante kabyle était attentive à votre situation, votre arrestation a rapidement été médiatisée sur les sites kabyles. Ce soutien est-il important ?
    Cette mobilisation m'a fait chaud au cœur, d'autant qu'elle été rapide et efficace. Je tiens à remercier tout le monde, de la direction du MAK, Mass Bouaziz Ait Chebib, Hocine Azem, Boussad Becha, Moh Tahechat, qui m'a envoyé un sms pour me dire que ces arrestations agissent comme un carburant pour les militants. Je tiens à les remercier publiquement, n'ayant pas eu le temps de leur répondre. En France, le réseau Anavad, à sa tête Ahmed Haddag, Nadoucha, l'agence "Siwel" et le journal "Tamurt", qui sont la voix des sans-voix ont également été de la partie.

    Un dernier mot ?
    Pour moi, c'est un honneur d'être "fiché" par un pouvoir de voyous. Dans un pays normal, ils sont tous passibles de prison pour corruption, haute trahison, incompétence, détournement de l'histoire, assassinats de leur propre peuple. Ils ont tué tout espoir de renouveau. Ironie du sort : En France, on fiche les radicaux islamistes avec les fameuses fiches "S". En Algérie, on fiche les démocrates kabyles, pacifiques et laïques. Je n'ai rien à ajouter.

    wbw
    SIWEL 152212 AOU 16


    0 0

    PAYS CHAWI (SIWEL) — Suite à l'acte barbare des ennemis des Amazighs qui avaient incendié la statue de Dihiya à Bagaï (Khenchla), le peuple avec le soutien du Mouvement autonomiste Chawi (MAC) a réagi en effectuant un rassemblement populaire ce mardi 16 août 2016.

    http://www.siwel.info/video/
    C'est avec des drapeaux chaouis et le drapeau fédéral amazigh que le peuple chaoui à organisé un rassemblement de protestation contre l'atteinte aux symobles amazighs devant la statue de Dihiya tout en scandant "Assa azekka Dihiya Tella tella ", fiers de leur drapeau, à noter qu'aucun drapeau algérien n'était présent.

    La veille, des jeunes Chawis avaient nettoyé la suie résultant de l'incendie perpétré dans la nuit de jeudi à vendredi dernier.

    SIWEL 161456 AOU 16


    0 0

    EXIL (SIWEL) — Mas Lhasen Uziyan (Lhacène Ziani), 63 ans, nommé le 02 juillet dernier par le président de l'Anavad, Mas Ferhat At Sɛid (Ferhat Mehenni), au poste de Premier ministre du Gouvernement provisoire kabyle en exil, rend publique la composition de son équipe gouvernementale que nous publions ci-après :

    Composition du nouveau gouvernement kabyle en exil
    ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
    GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
    PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
    PREMIER MINISTRE

    COMMUNIQUE

    Nomination des membres du Gouvernement

    Le 02/07/2016, le Président de l'Anavad m'a chargé, en tant que Premier ministre, de former un nouveau gouvernement provisoire kabyle. Après maintes consultations, je lui ai présenté la liste suivante qu'il a acceptée.

    Par souci de continuité, il y a des ministres qui gardent leurs portefeuilles. Comme nous sommes un gouvernement de combat et non de gestion, point n'est nécessaire d'avoir une pléthore de ministres. Nous nous en tenons à une équipe resserrée. Sont donc nommés :

    M. Ahmed Haddag, Ministre chargé des Institutions et de la Sécurité
    Mme Sakina Ait Ahmed, Ministre de la Langue et de la Culture kabyles
    M. Amar Nessah, Ministre à la Solidarité
    M. Tahar Ait Abdeslam, Ministre de l'Economie et du Développement durable
    Mme Nora Abdaoui, Ministre des Droits humains

    Le cabinet du premier Ministère sera installé dans les jours à venir. Et lors de la visite du président de l'Anavad au Québec, nous procéderons avec lui, aux nominations des représentants diplomatiques de la Kabylie dans un certain nombre de pays amis.

    Montréal, le 16/08/2016

    Pour l’Anavad
    Lhasen Uziyan (Nom colonial Lhacène Ziani),
    Premier ministre
    Gouvernement Provisoire Kabyle en exil


    SIWEL 161524 AOU 16


    0 0

    EXIL (SIWEL) — Mas Ahmed Haddag a réagi ce mardi après-midi suite à sa reconduction au poste de ministre des Institutions et de la Sécurité au sein du nouveau Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad) formé par le Premier ministre Mas Lhacène Ziani. Nous publions ci-après son message :

    Remerciements et engagements du ministre Ahmed Haddag
    REMERCIEMENTS ET ENGAGEMENTS :

    Le Président de l'Anavad, Mas Ferhat Mehenni et le Premier ministre, Mas Lhacène Ziani, viennent de me reconduire au poste de ministre chargé des Institutions et de la Sécurité au sein du nouveau gouvernement kabyle en exil.

    Cette confiance renouvelée me touche énormément et renforce mon engagement à servir ma patrie, La Kabylie.
    Je tiens à les remercier et les assurer de toute ma détermination, ma loyauté et mon amitié.

    Je tiens à féliciter les membres du nouveau gouvernement de Mas Lhacène Ziani,
    Reconduite pour l'une, massa Sakina Ait Ahmed et nouvellement nommés pour les autres, Mas Amar Nessah, Mas Tahar Ait Abdeslam et Masa Nora Abdaoui.
    Je les assure de tout mon soutien pour l'accomplissement de leurs missions historiques pour l'édification d'un état Kabyle, libre, démocratique et laïc.

    Servir sa patrie est à la fois un devoir et un honneur. Pour ma part, je continuerai à le faire avec détermination, responsabilité et fierté.

    Tout en saluant nos citoyennes et citoyens, militantes et militants, pour les sacrifices qu'ils ne cessent de consentir dans des conditions très difficiles, je les appelle à la mobilisation et à l'unité, pour relever les défis historiques qui nous attendent.

    Pour cette rentrée politique, engageons-nous pour un nouveau départ sous les mots d'ordre de :
    - MOBILISATION
    - DÉBAT
    - RÉCONCILIATION (avec toutes celles et et tous ceux qui partagent l'idéal d'autodétermination de la Kabylie)
    - UNITÉ ET SOLIDARITÉ
    - FRATERNITÉ
    Pour ma part, je m'y engage.

    Vive la Kabylie libre et indépendante.

    Exil, le 16/08/2016
    Ahmed Haddag

    SIWEL 161752 AOU 16


    0 0

    CONTRIBUTION (SIWEL) - Dans un courrier adressé à la rédaction de Siwel, un groupe de patriotes kabyles dénonce la politique de la direction du FFS qui tourne le dos à la nation kabyle et aux idéaux de 1963 dans le seul but de paraître comme un parti national algérien. Ci-après, la lettre dans son intégralité.

    FFS: Entre Hypocrisie et ingratitude (Contribution).
    FFS : ENTRE HYPOCRISIE ET INGRATITUDE

    En panne de programme et en pleine saignée de son maigre potentiel militant, le FFS s’apprête à commémorer cette année le 60è anniversaire du Congrès de la Soumam.

    À cette occasion, il lance une invitation à l’ensemble des Algériens dans laquelle il énonce :

    « Faisons de cette date un rendez-vous avec l’histoire et un moment pour réaffirmer notre attachement aux principes du Congrès de la Soumam et à l’aspiration démocratique du peuple algérien ».

    Belle profession de foi destinée à ratisser quelque peu parmi les nigauds encore engourdis auxquels échappe la véritable nature de l’appareil politique du FFS dont le seul crédo désormais est la participation à la tombola aux strapontins que propose le régime algérien.

    Car comment donner crédit au quinté de personnes qui squatte le FFS et qui assiste impassible au pourrissement en prison du Dr. Fekhar, un de ses anciens cadres parmi les plus méritants qui a animé dans un passé récent pour ce leur parti nombreux meetings dont celui de Tizi Ouzou ?
    Il est en effet avéré que depuis l’arrestation du Dr. Fekhar et ses compagnons, à aucun moment le FFS officiel n’a émis la moindre protestation ni la moindre empathie à titre personnel de la part des dirigeants de sa direction. D’ailleurs, cette ingratitude est mise en exergue, entre autre, par les militants qui quittent le parti comme un des motifs de leur décision.

    Comment croire à « l’attachement aux principes du Congrès de la Soumam » de ce quinté sans honneur qui se propose récurremment et gracieusement aux grâces du régime pour accabler et mettre à l’index les militants souverainistes de Kabylie ?
    C’est en parfaite conscience que les dirigeants du FFS stigmatisent et vouent aux gémonies les militants du MAK en contrepartie de l’espoir d’un petit supplément de quota de députés.

    En effet, depuis l’avènement du MAK dont l’effet a phagocyté la base militante du FFS, le quinté du Directoire n’a eu de cesse de s’improviser en délateur zélé des militants souverainistes (qu’ils qualifient hargneusement de séparatistes) allant jusqu’à rameuter « un fédéral » de Constantine pour cette basse besogne.

    Las ! Cette initiative de récupération du Congrès de la Soumam sera vaine.
    Le régime auquel le quinté du FFS prête allégeance a été et reste l’ennemi juré des Résolutions de la Soumam et de ses initiateurs dont il a même assassiné le principal architecte.
    La masse des « Algériens » est laissée délibérément dans l’ignorance de cette date. Ceux qui sont politisés lui préfèrent le Congrès de Tripoli ou le 19 juin 1965, deux coups de force devenus les deux références de légitimation du régime.
    Quant aux citoyens de Kabylie, aucun n’est dupe. Il y a longtemps qu’ils savent que tous les partis politiques d’Algérie, FFS et RCD y compris sont ligotés et assujettis à un électoralisme qu’ils savent truqué mais qu’ils acceptent sous peine d’extinction simple du jour au lendemain.

    Subséquemment, ils savent que le salut de la nation kabyle passe par l’érection d’un état propre doté de tous les attributs d’une pleine souveraineté.


    Tizi Wezzu, le 17 août 2016

    Un groupe de patriotes kabyles


    0 0

    EXIL (SIWEL) — Masa Sakina Ait Ahmed a réagi ce mercredi suite à sa reconduction au poste de ministre de la Langue et de la Culture kabyles au sein du nouveau Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad) formé par le Premier ministre Mas Lhacène Ziani. Nous publions ci-après son message dans les deux versions, kabyle et française :

    Déclaration de la ministre Sakina Ait Ahmed :
    AD YIDIR WEΓREF AQVAYLI

    Di Tazwara, tanemmirt i Mas Aselway Ferhat Mehenni d Mas Anaɣlaf amezwaru Mas Lhacène Ziani i yi fkan avrid nniḍen laman akken ad kemmeleɣ deg umahal agi n Tutlayt d Yedles iqvayliyen ;

    Afud i iggerzen i wenaɣlaf Mas Ahmed Haddag. Ansuf i yeɣnalafen imaynuten, Masa Nora Abdaoui, Mas Amar Nessah d Mas Tahar Aït Abdeslam.

    Tanemirt i yeqvayliyen d teqvayliyin sumata, d wid d tid i yeteddun deg wevrid n tlelli d userhu ; Wid akk i yaɣ d yefkan afus. Ivan kan, yid wen d wid d tid ara di rennun i si ara nkkemel amecwar alamma n wwi ţ id.

    Tanemirt i wid d tid akk i yumnen s imenɣi i tlelli d afraniman i tumurt n iqvayliyen.
    Nebla akw imeɣnasen d tmeɣnasin n Umusu n afraniman i tmurt n iqvayliyen d Unavad aqvayli uɛḍil d iqvayliyen sumata, ur nesawwaḍ ara ɣer wayen akk i nexdem armi d assa. Ad nkkemel kan deg wevrid agi s tfentazit, afus deg ufus. Ulac facal.

    S tin n tegmaţ

    Masa Sakina AIT AHMED
    Tanaɣlaft n Tutlayt d Yedles iqvayliyen
    Anavaḍ Aqvayli Uɛḍil


    POUR UNE CONTINUITE DANS L ENGAGEMENT COMMUN JUSQU'A LA VICTOIRE FINALE

    Je tiens à adresser mes remerciements à M. Ferhat Mehenni, Président du Gouvernement Provisoire Kabyle et au Premier ministre, M. Lhacène Ziani, qui m'ont renouvelé leur confiance au ministère de la Langue et de la Culture kabyles.

    Je salue aussi M. Ahmed Haddag Ministre des Institutions et de la Sécurité.
    Je salue l'entrée au Gouvernement des nouveaux ministres, MmeNora Abdaoui en sa qualité de ministre des Droits Humains et MM Amar Nessah et Tahar Aït Abdesslam, Ministres respectivement à la Solidarité et de l'Economie et du Développement Durable.

    Je tiens aussi à manifester ma profonde reconnaissance à tous les militants-es, aux kabyles qui s'impliquent quotidiennement avec honneur et détermination, main dans la main dans la lutte pour l'autodétermination de la Kabylie.

    Il est certain et évident que tous les succès engrangés et ceux à venir, ont été et ne seront encore possible que grâce aussi à l'engagement sans réserve des militants-es du Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie, du Gouvernement Provisoire Kabyle et surtout de tous ceux et celles des kabyles qui ont toujours répondu présents massivement, notamment lors de grands événements comme la commémoration cette année encore, du printemps amazigh de 1980 et du printemps noir de 2001, que ce soit dans la diaspora en Europe, en Amérique du Nord et en pays kabyle.

    CONTINUONS NOTRE COMBAT MAIN DANS LA MAIN SANS RELACHE,AVEC ABNEGATION JUSQU A LA VICTOIRE FINALE

    Mme Sakina AIT AHMED
    Ministre de la Langue et de la Culture kabyles
    Gouvernement Provisoire Kabyle en exil

    SIWEL 171645 AOU 16


    0 0

    MAKUDA (SIWEL) — Des citoyens des communes Mizrana et Makuda ont procédé hier soir mercredi à une action de protestation contre la réhabilitation de la gendarmerie au lieu-dit "La Crète".

    http://www.siwel.info/video/
    C'est à 22 heures que les citoyens de Makuda se sont rassemblés devant une carcasse de brigade de gendarmerie déjà empêchée d'opérer en 2013 par la même population. En effet, un nombre important d'individus se sont rendus pour exprimer leur refus du retour des assassins. Ils ont demandé à l'entrepreneur de quitter les lieux et d'arrêter la rénovation de cette brigade. Ayant refusé, ce dernier a été chassé de force.

    La population de cette région connue par son immense participation dans la révolution kabyle avortée dite du "Printemps noir" n'ont jamais abdiqué au retour des gendarmes qui ont fauché à balles explosives plus de 128 jeunes kabyles à la fleur de l'âge, dont le jeune Tounsi Djamel, natif de cette localité, a été sauvagement assassiné à Tigzirt à coups de hache.

    lbe
    SIWEL 180022 AOU 16

    La gendarmerie algérienne indésirable en Kabylie (Vidéo)


    0 0

    EXIL (SIWEL) — Masa Nora Abdaoui a réagi ce jeudi suite à sa nomination au poste de Ministre des Droits humains au sein du nouveau Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad) formé par le Premier ministre Mas Lhacène Ziani. Nous publions ci-après sa profession de foi militante agissant dorénavant dans l'exécutif kabyle :

    Déclaration de la ministre Nora Abdaoui : De la noblesse et de la justesse de la cause kabyle
    Je tiens à exprimer mes remerciements les plus chaleureux à Mas Ferhat Mehenni, Président de l'Anavad, et à Mas Lhacène Ziani, Premier ministre du gouvernement provisoire kabyle en exil, pour leur confiance quant à ma nomination au poste de Ministre Des droits humains.

    En tant que nouvelle au poste, c’est un honneur pour moi que de me joindre à une équipe dynamique, compétente et engagée avec autant de détermination que ne peut l'exiger une aussi noble et juste cause que l’autodétermination de la Kabylie.

    À tous nos militants et militantes qui font un travail extraordinaire sur le terrain partout dans le monde et particulièrement au pays, mettant leur vie en danger pour la cause Kabyle, je leur exprime ma profonde gratitude pour ce tout qu’ils font, ce sont eux nos meilleurs atouts pour convaincre tous les citoyens et citoyennes de notre patrie de la justesse de notre combat pour une Kabylie libre et indépendante.

    Notre parcours a été amorcé depuis plusieurs années déjà, mais c’est grâce à l’effort et à l’implication de chacun que nous progressons efficacement dans la bonne direction.

    Je termine en félicitant les membres déjà actifs au Gouvernement : M. Ahmed Haddag, Ministre chargé des Institutions et de la Sécurité ainsi que Mme Sakina Ait Ahmed, Ministre de la Langue et de la Culture kabyles.

    Je souhaite la bienvenue à mes nouveaux collègues membres du Gouvernement : M. Amar Nessah, Ministre à la Solidarité ainsi que M. Tahar Ait Abdeslam, Ministre de l'Economie et du Développement durable.

    Je me réjouis et m’engage à travailler conjointement avec mes confrères en toute humilité et à donner le meilleur de moi-même dans l’atteinte des objectifs de notre mission commune : Une Kabylie libre.

    Faisons-nous confiance, unissons nos forces. Vive la Kabylie indépendante !

    Mme. Nora Abdaoui,
    Ministre des Droits humains
    Gouvernement Provisoire Kabyle en exil

    SIWEL 171645 AOU 16


    0 0

    EXIL (SIWEL) — Le Premier ministre du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Lhacène Ziani, dévoile les grandes lignes de son action à court, moyen et long terme. Son plan d'action avec obligation de résultats, obéit à une priorisation des tâches mues par des objectifs concrets. Sa méthodologie répond à celle d'un professeur de mathématiques et d'informatique pétri d'un sens aigu de logique et d'efficacité :

    Le nouveau Premier ministre kabyle dévoile sa feuille de route
    Tout d'abord, je tiens à assurer la Kabylie, le MAK-ANAVAD ainsi que les présidents Ferhat Mehenni et Bouaziz Ait Chebib du serment de loyauté de la nouvelle équipe gouvernementale. En félicitant cette dernière pour son courage et sa disposition à concrétiser les objectifs du mouvement, je réitère les engagements suivants :

    - Notre but ultime :
    L'indépendance de la Kabylie

    - Notre mot d'ordre :
    Rassembler les Kabyles en réaffirmant notre solidarité et nos valeurs fondamentales

    - Notre investissement :
    Former la relève par la promotion des jeunes et des femmes / Internationaliser notre cause / Défendre les droits humains de notre peuple

    - Nos projets prioritaires :
    Rétablir la sécurité en Kabylie / Edifier le Parlement kabyle / Le fond de solidarité kabyle / L'Académie kabyle.

    - Notre méthode :
    Se concerter, Passer à l'acte

    Tous ensemble, tout devient possible !

    Vive la Kabylie libre !

    M. Lhacène Ziani
    Premier ministre
    Gouvernement Provisoire Kabyle en exil

    SIWEL 181510 AOU 16



    0 0

    KABYLIE (SIWEL) — Dans un communiqué transmis à Siwel, par la voix de Mas Azru Loukad, Conseiller auprès du président du MAK, le mouvement souverainiste kabyle invite fraternellement les partis kabyles dits "algérianistes" à reconsidérer leur stratégie de fond vis à vis de "l'Algérie une et indivisible" qui leur fait subir des humiliations publiques à répétition, à l'exemple du RCD dont les activités sont interdites à Tamanrasset...

    Communiqué du MAK : L'Algérie une et indivisible est liberticide
    AFRANIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN
    MOUVEMENT POUR L’AUTODETERMINATION DE LA KABYLIE

    PRESIDENCE

    COMMUNIQUE

    L'Algérie une et indivisible est liberticide

    AFRANIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN
    MOUVEMENT POUR L’AUTODETERMINATION DE LA KABYLIE


    COMMUNIQUÉ

    L’Etat algérien a imposé aux peuples Amazighs l’idéologie arabo-islamique dans ses textes fondateurs pour anéantir tous les référents historiques, culturels, linguistiques et séculiers des peuples de Kabylie, de l’Awras, du Chénoua, de l’Ouarsenis, du Mzab et de l’Ahaggar.

    Comme si cela ne suffisait pas, les courtisans constitutionnels et les autres flagorneurs ont poussé l’outrecuidance jusqu’à sacraliser la personne de Bouteflika qui a institué cette dérive liberticide.

    Le journaliste Mohamed Talmat injustement incarcéré à la prison d’El Harrach et en grève de la faim depuis plus d’une semaine est en train de subir des tortures relevant de méthodes inspirées directement de cette adulation institutionnalisée.

    Sur un autre registre, le RCD vient d’apprendre à ses dépens que la république algérienne est « une et indivisible » mais qu’il n’en fait pas partie à Tamanrasset malgré tous les gages de subordination qu’il a démontrés au régime algérien.
    Le simple Secrétaire général de cette "wilaya" a suffi pour lui montrer sa vacuité et son poids sur l’échiquier « national ».

    Le MAK dénonce les sévices physiques et moraux infligés à M. Talmat, un journaliste dont la liberté de ton a valu une vengeance aveugle de la part des soumissionnaires de Bouteflika avec la complicité de ce qui tiennent lieu d'institutions policières et judiciaires.

    Il invite fraternellement les partis algérianistes à reconsidérer leur stratégie de fond vis à vis de "l'Algérie une et indivisible" qui leur fait subir des humiliations publiques à répétition.

    Tizi Wezzu, le 18 août 2016

    Azru Loukad,
    Conseiller du président
    Attaché aux questions de communication

    SIWEL 182328 AOU 16


    0 0

    TALA-ΣETMAN (SIWEL) — A la veille de la commémoration du 60ème anniversaire du Congrès de la Soummam, la grande famille militante et patriotique du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) a, encore une fois, sigillé de son poinçon d’honneur le combat millénaire de la nation kabyle pour le recouvrement de sa liberté. En effet, en cette journée du vendredi 19 août 2016 et sur initiative de la section locale du MAK, les souverainistes kabyles et à leur tête, le Président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, ont, après la tenue d’un meeting populaire, procédé à Tala-Σetman (At Wagnun) au lever du drapeau kabyle sous écoute de l’hymne national kabyle

    Meeting du MAK et lever du drapeau kabyle à Tala-Σetman
    Nonobstant une grande canicule, les citoyennes et citoyens kabyles ont été nombreux à assister au discours du Président du MAK lequel a porté sur le Projet pour un Etat Kabyle. Le Président du MAK a effectivement développé beaucoup de points en corrélation avec le futur Etat Kabyle libre démocratique social et laïc.

    Il va sans dire aussi qu’à la veille de la commémoration du 60ème anniversaire de la tenue du congrès de la Soummam, un vibrant hommage a été rendu à ses concepteurs et acteurs par le MAK. « Nos aînés, a martelé Bouaziz Aït-Chebib, ont accompli leur devoir du mieux qu’ils ont pu ; à nous à présent d’accomplir le nôtre tout en tirant des leçons de leurs succès et de leurs erreurs ! » A décrypter la phrase de l’orateur, il est à comprendre que le MAK, digne continuateur et représentant de la lettre et l’esprit de la Soummam, est tenu de se baser sur les stratégies des acteurs et animateurs du Congrès de la Soummam ayant été couronnées par des succès et au même temps veiller à éviter leurs erreurs ; car c’est de la sorte que l’objectif final sera atteint, lequel objectif n’est autre que l’autodétermination du peuple kabyle. C’est dans cet esprit justement que le Président du MAK a appelé toutes les forces vives de la Kabylie à s’unir et à ne parler que d’une seule voix.

    Bouaziz Aït-Chebib s’est montré très prolixe dans son intervention laquelle a été toutefois suivie religieusement par l’assistance nombreuse et attentionnée. Pour conclure le président du MAK a rassuré l’assistance quant à la fiabilité et la viabilité du projet kabyle en abordant le volet économique.

    Et comme nous l’avons mentionné ci-dessus, à la fin du meeting, l’assistance, sur instruction des responsables locaux du MAK, s'est dirigée vers la grande place publique pour procéder au lever des couleurs nationales kabyles. Ce geste solennel fut accompagné naturellement de l’écoute de l’hymne national. Il serait superfétatoire de relever que le moment fut émouvant.

    st
    SIWEL 192310 AOU 16

    Meeting du MAK et lever du drapeau kabyle à Tala-Σetman



    Meeting du MAK et lever du drapeau kabyle à Tala-Σetman


    0 0

    TIZI WEZZU (SIWEL) — Un militant du MAK, Walid Ucahvun (Chahboune), 22 ans, de Genduz, At Rzin, a été arrêté au stade du 1er Novembre de Tizi-Wezzu. Le militant s’est rendu au stade pour supporter l’équipe kabyle de la JSK en arborant un t-shirt à la gloire du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie.

    Alerte : Un militant du MAK interpellé par la police algérienne (actualisé)
    Mise à jour à 22h07 :

    Le souverainiste kabyle vient d'être relâché après avoir subi un long interrogatoire marqué par des actes d'intimidation. Un procès verbale a été établi par la police coloniale qui lui a confisqué le t-shirt et exigé qu'il se présente au commissariat de Tizi Wezzu chaque semaine.

    Nous y reviendrons.

    cbd/wbw
    SIWEL 201848 AOU 16



    0 0

    RIO, BRESIL (SIWEL) — La boxeuse Française, originaire du village d'Ighil Bugni dans Lɛerc des At Menguellat en Kabylie, Sarah Ourahmoune, affrontera en finale des JO de Rio (Brésil), ce samedi à 19h (heure de Kabylie) soit 20h (heure de Paris). la tenante du titre olympique, la Britannique Nicola Adams dans la catégorie Poids mouches (48–51 kg)

    JO de Rio 2016 : Finale de la boxeuse franco-kabyle Sarah Ourahmoune


    wbw
    SIWEL 201946 AOU 16


    0 0

    AT JENNAD (SIWEL) - Le Président du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), Bouaziz Aït-Chebib, à la tête d’une délégation, composée de Slimane Kadi et Caâvan At Hmed, a mené dans l’après-midi de ce samedi 20 août une mission chez les At Jennad, plus exactement à Suqq-Lhed, dans la commune de Timizart. Cette mission a s'est traduite en premier lieu par l’installation de la coordination MAK des At Jennad laquelle regroupe en son sein les représentations des communes de Timizart, Aghribs et Fréha.

    Bouaziz Aït-Chebib installe la coordination MAK At Jennad
    La composante humaine de cette coordination est ainsi nommée :
    Président : Madjid Badja
    Vice-président : Ramdane Temmar
    Responsable à l’organique : Khaled Tiachetine
    Responsable à l’information : Koceila Dahmane

    En premier lieu, Bouaziz Aït-Chebib a développé un certain nombre de questions, jugées pertinentes, au profit des membres de la désormais confédération MAK d’At Jennad. Le Président du MAK a commencé par souligner les valeurs intrinsèques de la grande famille militante et patriotique du MAK ; « valeurs, a-t-il indiqué, que chaque responsable et chaque militant sont tenus de préserver, car c’est de leur préservation et de leur respect absolu que dépend la victoire finale du MAK et qui n’est autre que l’autodétermination du peuple kabyle.

    Le second point sur lequel a insisté le premier responsable du MAK a trait à la chasse aux sorcières dont sont victimes les militants du MAK de la part du pouvoir colonial d’Alger, et ce à travers ses différents outils répressifs, les services de police notamment. Dans ce cadre précis, Bouaziz Aït-Chebib a énuméré les règles principales, lesquelles sont connues de tous les mouvements politiques du monde, que tout militant du MAK doit observer pour ne pas tomber dans le piège tendu par l’adversaire. Une fois ce volet étudié, le Président du MAK a passé en revue les dossiers et les enjeux internationaux de l’heure dont l’élément principal de l’équation est naturellement le MAK.

    Bouaziz Aït-Chebib a conclu son intervention en rappelant que l’autodétermination du peuple kabyle, qui est un doit inaliénable, n’est à présent qu’une simple question de temps.

    st
    SIWEL 202146 AOU 16


    0 0

    TAGHERDAYT (SIWEL) — Un troisième détenu mozabite qui croupissait dans les geôles algériennes vient de mourir ce vendredi 19 août dans des conditions inhumaines, il s'agit de Salah Guedouh, âgé de 80 ans

    Algérie : Un détenu politique mozabite de 80 ans meurt en prison
    Rejoignant la longue liste de détenus politiques militant pour l'autonomie du pays Mzab dont le Dr Fekhar, la victime fut emprisonnée en janvier 2016 après que l'injustice algérienne l'ait condamnée à cinq ans de prison ferme pour une scabreuse affaire immobilière inventée de toutes pièces par les arabes chaambas avec la complicité des autorités algériennes, pour la chasser elle et les siens de la terre de leurs ancêtres.

    Il est à signaler qu'en 2015 déjà, en l'absence de soins de santé et de la torture qui leur est infligée, deux détenus mozabites, Affari Baouchi, 72 ans et Aissa Ben Chikh, 69 ans, ont trouvé la mort en prison dans des circonstances mystérieuses et bien évidemment, sans qu'aucune enquête ne soit diligentée par les autorités coloniales algériennes.

    Craignant pour la santé des détenus politiques maintenus en prison de Tagherdayt (Ghardaia) sans procès, et dont un grand nombre a un âge avancé, et atteints pour la plupart de maladies chroniques et handicapés pour certains, tous victimes de brimades racistes et de torture, les associations de défense des droits du peuple d'At Mzab ne cessent de tirer les sonnettes d'alarme.

    SIWEL 202235 AOU 16


    0 0

    KABYLIE (SIWEL) — Sarah Akif, âgée de 16 ans, a disparu ce samedi 20 août 2016 du domicile familial sis au village de Tagemmunt Σezzuz, commune d'At Mahmud, Lɛerc d'At Dwala, confédération d'At Σisi. Sa famille, n’ayant aucune nouvelle d’elle, est dans l’angoisse la plus totale.

    Alerte : Disparition inquiétante à At Dwala
    Un avis de recherche dans l'intérêt des familles a été immédiatement émis par le comité de village ainsi que ses proches sur les réseaux sociaux et placardé ce samedi dans les transports au niveau des centres urbains limitrophes, tels Tizi-Wezzu, Iɛezzugen.,. en priant ceux qui l'aperçoivent ou possèdent des renseignements à son sujet de contacter le numéro suivant : 05 40 54 64 01

    Siwel se joint à la mobilisation en cours pour retrouver cette jeune fille.

    wbw
    SIWEL 202345 AOU 16


    0 0

    AQVU (SIWEL) - Dans le but de permettre à de nouvelles compétences d'émerger et ce conformément à l'esprit démocratique qui fonde le fonctionnement du MAK, les membres de la coordination d'Aqvu se sont réunis le 19 août, en présence de Farid Djennadi et Nadir Chelbabi, membres de la direction, afin de procéder à l'élection d'un nouveau bureau exécutif.

    Activités organiques du MAK: La coordination d'Aqvu se restructure
    Après la décision de Mr Rahim AREZOUG, de ne pas se représenter une nouvelle fois au poste de président, les militants ont procédé par vote comme à l’accoutumée au renouvellement des instances de la coordination.

    La composante humaine de cette nouvelle équipe dirigeante est ainsi nommée :

    Président : Sofiane KHERBOUCHE
    Vice président : Koceila IKKEN
    Secrétaire général : Noureddine MEZI
    Adjoint secrétaire : Bilal IMOKRANE
    Trésorier : Ferhat BELLILI
    Adjoint trésorier : Kaci AKKOUCHE
    Responsable à l’organique : Khodir GANA
    Adjoint à l’organique : Lounis KADIM.

    Les militants ont convenu de renforcer leur exécutif lors des prochaines réunions et clarifier les tâches de tout un chacun, afin d’éviter tout dysfonctionnement.

    Activités organiques du MAK: La coordination d'Aqvu se restructure


    0 0

    AT WASIF (SIWEL) - Ce samedi 20 Août le village Agwni Furu à At Wasif a organisé un déjeuner publique à la mémoire de l’un des siens, Mokrane Khelfane dit Hamiche. Par une journée d’été parmi les plus chaudes de l’année, à l’aube de cette saison qui a asséché presque toutes les sources d’eau en Kabylie sauf les larmes de ceux qui pleurent encore Hamich.

    La mémoire de Hamiche honorée par les siens
    Ce jeune militant kabyle assassiné 04 avril 2016 dans le parking de la cité où il réside à Tizi-Ouzou. Il trouva la mort en refusant de se plier au diktat des voyous qui essayaient de le racketter.

    Hamiche, jeune homme intègre, issu d’une famille modeste à su rapidement su se démarquer par son sérieux dans le travail et son amour pour la Kabylie. Cadre dans l’enseignement, il était destiné à un avenir meilleur. Avant que la faucheuse ne le happe avec le concours de voyous parrainés par la police algérienne, qui instrumentalise la violence des délinquants à des fins politiques en Kabylie.


    La mémoire de Hamiche honorée par les siens
    Dans un climat marqué par la solidarité et de fraternité villageoise, mais emprunte de tristesse, tout le monde est unanime pour dire que l’hommage est à la hauteur de l’homme qu’il était. La famille et les amis du défunt à l’instar de Tinhinan Ouali, qui malgré les milliers de kilomètres qui la sépare de la Kabylie, n’ont lésiné sur les moyens pour faire de cet événement un digne hommage à un fils ravis à la fleure de l’âge.

    Ainsi quand le souvenir des êtres chers se rappelle aux vivant, il prend des airs de fête malgré la douleur. A l’issue de de cet hommage une prise de parole, notamment par le président du MAK Bouaziz Aït Chebib, est improvisée pour évoquer l’homme, le militant, le Kabyle riche de son humanité qu’était Hamiche de son vivant.


    0 0

    EXIL (SIWEL) — Mas Tahar Ait Abdeslam a réagi ce lundi suite à sa nomination au poste de Ministre de l'Economie et du Développement durable au sein du nouveau Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad) formé par le Premier ministre Mas Lhacène Ziani. Nous publions ci-après la profession de foi de ce banquier et ancien fiscaliste auprès du gouvernement du Québec, diplômé d'un MBA en administration des affaires :

    Déclaration du ministre Tahar Ait Abdeslam : « C'en sera fini du
    C’est avec fierté que je rejoins l’équipe du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad) de Mas Lhacène Ziani, un militant sans faille de longue date et Mas Farhat Mehenni au parcours sans compromis pour la Kabylie.

    Notre engagement à faire avancer le combat pour une Kabylie libre, démocratique et prospère repose sur notre foi en l’avenir et la justesse de notre action à redonner l’espoir à tous les kabyles et notamment à ceux qui vivent en Kabylie et dont la lutte pour la survie accapare quotidiennement le plus claire de leurs efforts face un chômage endémique, un désinvestissement alarmant et une gestion catastrophique de son économie... et à qui on martèle par tous les canaux qu’au sein d’une Kabylie libre, ‘’ils n’auront pas quoi manger !!!’’

    Le sens de notre action est justement d’apporter des réponses claires à cette politique de la peur et démystifier la gestion défaillante contre la Kabylie pratiquée par le pouvoir colonial d'Alger jusqu'ici au niveau de l’économie et du développement durable afin de mettre au point nos capacités intrinsèques, nos potentialités et le génie de notre peuple à relever les défis comme il l'a fait à travers les siècles dont l'issue aujourd'hui est certaine pour s'assurer un avenir certainement radieux.

    Tahar Ait Abdeslam,
    Ministre de l'Economie et du Développement durable
    Gouvernement Provisoire Kabyle en exil

    SIWEL 221745 AOU 16


older | 1 | .... | 75 | 76 | (Page 77) | 78 | 79 | .... | 120 | newer