Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Siwel : Agence kabyle d'information

older | 1 | .... | 78 | 79 | (Page 80) | 81 | 82 | .... | 120 | newer

    0 0

    LYON (SIWEL) — Demain soir sur Radio Canut, Tilleli Bouhafs, la fille de Slimane Bouhafs (militant et chrétien kabyle, condamné à 5 ans de prison ferme pour "délit de chrétienté"), interviendra en direct, durant la même émission radio, il sera question aussi de la mort mystérieuse de Hamid Beztout, retrouvé pendu dans son studio à Aqvu. Pour écouter et participer : http://canut.radio.fr à 22 heures FR TEL : 04.78.39.18.15  Skype : radiocanut69

    La fille de Slimane Bouhafs sera demain en direct sur Radio Canut

    Voici une caricature réalisée par le célèbre caricaturiste Kabyle  AGHILAS, qui explique clairement le sort réservé par le colonialisme algérien à tous ceux qui ne sont pas musulmans.
    La fille de Slimane Bouhafs sera demain en direct sur Radio Canut


    0 0

    PHILADELPHIE, USA (SIWEL) — A l'occasion du lancement des travaux sur le Parlement Kabyle, pierre angulaire du futur Etat Kabyle, le militant des droits de l'Homme, Mas Rabah Arkam, a tenu a adresser un message de soutien aux délégués kabyles qui y prendront part ce samedi 03 septembre 2016 au siège de la "Société Saint-Jean-Baptiste" (SSJB), à Montréal, dans la Belle Province du Québec.

    PROJET DE PARLEMENT KABYLE
    Message de soutien de Rabah Arkam aux travaux sur le Parlement Kabyle
    Chers camarades,

    A l’occasion de cette rencontre de préparation pour le lancement du projet du futur Parlement Kabyle, qui y est un événement important dans la vie politique de notre peuple. Je suis heureux de vous exprimer ma reconnaissance et mes remerciements. Le sujet n'est pas aisé, mais il est nécessaire de mettre en place un cadre légal précisant les grandes lignes de la charte. Il est certain que ce projet apportera renouveau et avancée sociale, n'en déplaise aux détracteurs éventuels. La Kabylie se met au diapason d’un monde qui change sans arrêt. En vérité, nous n’avons pas le choix. Car si nous restions immobiles, nous serions inévitablement distancés et à terme marginalisés.

    Chers camarades,

    La Kabylie est habitée par une population dynamique et pacifique qui fait de la liberté la valeur la plus sacrée de son existence bénéficié de la paix et de la stabilité. Un engagement de chaque kabyle fière de sa Kabylie est nécessaire de préserver l’une et l’autre, pour défendre notre souveraineté. Il va de soi que ces principes sont intangibles. Les potentialités de notre peuple feront que nous disposons de marges de manœuvre pour aller plus haut et plus loin pour sortir la Kabylie du sous-développement et le conduire à la modernité.

    Je souhaiterais rendre hommage au travail de nos militants de Kabylie, ce sont eux qui sillonnent le terrain et gardent le contact avec le peuple, entendent ses plaintes, enregistrent ses espoirs. Ce « militantisme de proximité » comme nous l’avions appelé en son temps demeure irremplaçable.

    Chers Camarades,

    Ce projet sera l’âme du renouveau, c’est l’avant-garde de la liberté, « Force d’écoute et de proposition », qui va inspirer notre action dans tous les domaines. Il sera aussi un lieu de réflexion et de débat. Les options doivent être définies dans le cadre des « grandes ambitions » pour notre nation, à savoir l’égalité des chances, la justice sociale, la mutation de notre économie, etc., doivent faire l’objet de discussions aux différents niveaux. C’est de cette façon qu’elles entraîneront l’adhésion des citoyens et leur mobilisation.

    Avant de conclure, je souhaiterais m’adresser à nos compatriotes résidant au Canada qui consacrent une partie de leur temps à militer pour une Kabylie libre et laïque, malgré l’éloignement et des conditions parfois difficiles ont continué à créer de nouvelles perspective, favoriser entre eux des échanges d’idées et d’informations plus nourris de leurs vision de l’avenir du Kabylie.

    Cet événement capable de s’adapter à l’évolution de notre société et à un monde sans cesse changeant l’outil politique remarquable qui saura se mobiliser en vue de l’unification du peuple kabyle. Mais plus et mieux encore, il est et il sera longtemps la conscience démocratique de notre nation et à ce titre il est déjà assuré d’une place de choix dans l’histoire du Kabylie.

    Vive la liberté, Vive la Kabylie

    M. Rabah Arkam
    Militant des droits de l'Homme

    SIWEL 030825 SEP 16

    Vous pouvez suivre l'actualité du Amni Aqvayli / Parlement Kabyle sur sa page officielle sur Facebook


    0 0

    PARIS (SIWEL) — Le militant souverainiste kabyle, Mulud At Ɛazdin, Secrétaire national au numérique au sein du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), a apostrophé ce samedi après-midi lors d'un rassemblement à Paris contre le coup d'État au Gabon, Jean-Luc Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle française de 2017, au sujet des Etats post-coloniaux, pour aborder spécifiquement le cas de la Kabylie, toujours colonisée

    ITW de Jean-Luc Mélenchon : « les Kabyles doivent savoir ce qu'ils veulent »
    Nous reproduisons tel quel cet échange inopiné entre un jeune ingénieur en informatique, épris d'idéaux démocratiques, et le leader du Front de gauche, un cacique du paysage politique français, râleur invétéré, ce natif de Tanger au Maroc en 1951, de parents d'origine espagnole nés dans l'Algérie française, et qui a déclaré lors de le la campagne présidentielle française de 2012, qu'au lendemain de son éventuelle élection, son premier déplacement officiel serait réservé à l'Algérie, autant dire qu'il apporterait un blanc seing au régime arabo-islamique algérien.

    Mulud At Ɛazdin, a profité de la préparation de Jan-Luc Mélenchon qui s'apprêtait à intervenir contre le coup d'État au Gabon, pour le prendre par l'épaule :

    - Pensez-vous que le problème en Afrique est une histoire d'élection ? Ce sont des états préfabriqués, des créations françaises. Comme l'Algérie par exemple !

    - C'est un héritage colonial. Vous voulez faire quoi changer les frontières ?

    - Pourquoi pas ? À choisir entre les peuples et les frontières, je choisis les peuples ! En tant que kabyle, je n'ai aucune place en Algérie... Vous connaissez Ferhat Mehenni (Auteur du " Siècle identitaire : La fin des Etats post-coloniaux ", paru en 2010, aux Editions Michalon, ndlr)

    - Bon, arrêtez de me bourrer le crâne. D'abord vous les kabyles vous devez savoir ce que vous voulez. Quant à l'Algérie comme pour les autres pays africains le problème est la démocratisation !

    - Non, l'absence de démocratie est une conséquence et non une cause ! Il n'y a pas de socle commun pour bâtir une nation dans aucun de ces pays...

    - Promis, je regarderai

    Les compagnons du tribun lui signifient qu'il faut partir, une photo a été prise à ce moment-là.

    Contacté par Siwel, le jeune souverainiste kabyle indique qu'à l'occasion de la campagne électorale pour la présidentielle en France en 2017 est une aubaine pour la diaspora kabyle établie dans l’Hexagone et dont des centaines de milliers vont voter : « Il faut que les Franco-Kabyles osent et avec insistance parler de la Kabylie à tous ces acteurs de la politique française, du syndicaliste au président de la république, en passant par le maire »

    Quant au message à faire passer à ces élus, Mulud At Ɛazdin précise qu'il faut leur « expliquer qu'intervenir dans des pays africains pour faire respecter le résultat des urnes c'est comme donner du doliprane à un patient en espérant que cela lui évite l'indispensable intervention chirurgicale, pour reprendre une expression de Dda Ferhat »

    La grande majorité des kabyles sont pour l'indépendance de leur patrie, comme l'ont démontré en avril dernier les démonstration monstres et en Kabylie et dans la diaspora à l'appel du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) et du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad).

    nbb/wbw
    SIWEL 032339 SEP 16


    0 0

    KABYLIE (SIWEL) — Dans un courrier parvenu à la rédaction de Siwel, un groupe de patriotes kabyles dénonce la la compromission flagrante du chef du groupe parlementaire du FFS avec le courant intégriste car si pour le commun des Kabyles, l’allégeance à l’islamisme signifie une disparition brutale de son existence dont il ne subsistera aucune trace, ainsi de ce postulat, aucun Kabyle normalement constitué et jaloux de sa nation ne peut renier sa famille, sa tribu, ses proches, son village et l’histoire de son peuple. Ci-après, la lettre dans son intégralité :

    FFS : Le déni et la falsification. Par un groupe de patriotes kabyles
    Pour un Kabyle, est-il plus avantageux d’être islamiste ou laïc ?

    Pour le commun des Kabyles, l’allégeance à l’islamisme signifie tout simplement non pas l’extinction progressive de son existence mais une disparition brutale dont il ne subsistera aucune trace.
    De ce postulat, aucun Kabyle normalement constitué et jaloux de sa nation ne peut renier sa famille, sa tribu, ses proches, son village et l’histoire de son peuple.

    C’est pourtant ce que fait à chaque occasion qui se présente où qu’il fomente lui-même M. Bouaïche, le chef du groupe parlementaire du FFS.

    Son attaque contre M. Hamid Aït Saïd, le maire RCD d’Iferḥunen, relayée par lui-même sur le net et où il l’accuse de commercer avec le « haram » ayant été réprouvée par sa hiérarchie pour ne pas s’aliéner le compagnonnage du Rcd dans l’aventure récurrente de l’électoralisme où les deux partis se partagent les rôles et les subsides, il se défausse maintenant et évoque un souci de préserver le littoral entre Azeffun et Vgayet.
    Cependant nul n’est dupe de la compromission flagrante du personnage avec le courant intégriste qui doit le sustenter avec générosité.

    Car, là où il prétend s’attaquer à des constructions illicites « à quelques mètres de la mer » à At Ksila, il oublie de parler du mégaprojet entrepris par Saïd Bouteflika par l’intermédiaire de son homme-lige, un certain Ali Haddad. Le dit projet s’étend sur plusieurs milliers d’hectares et concerne des kilomètres de littoral, si cher à notre député socialiste.

    On voit donc bien que la croissonnade que mène Bouaïche est sélective.

    Grâce au travail laborieux entrepris durant des décennies par feu Hocine Aït Ahmed, le FFS a été coopté membre consultatif de l’Internationale Socialiste. Actuellement, la direction de ce parti, par sa compromission flagrante avec le courant islamiste intégriste dont le crédo est le combat permanent contre la démocratie, transgresse à plusieurs égards la Charte éthique de cette organisation.

    Vgayet, le 4 septembre 2016
    LE GROUPE DE PATRIOTES KABYLES

    SIWEL 041316 SEP 16


    0 0

    PARIS (SIWEL) — Par la voix de son porte parole, M. Yacine Cheraiou, le Comité de soutien au Dr. Fekhar et à ses compagnons, nous transmet ce communiqué suite à la question écrite du député socialiste français, M. Erwann Binet, concernant l'incarcération arbitraire des militants mozabites dans les geôles algériennes.

    Communiqué du Comité de soutien au Dr. Fekhar suite à l'intervention du député français Erwann Binet
    Lorsque la dignité humaine est bafouée, la défendre est une nécessité.

    Dans le cadre de la sensibilisation de la communauté internationale quant à la libération du leader Mozabite le Dr. Fekhar, le Comité de soutien avait rencontré le député socialiste, M. Erwann Binet en date du 31 mai 2016.

    Nous avions, lors de cette rencontre, attiré l'attention de M. Binet sur l'arrestation arbitraire du militant des Droits de l'Homme, le Dr. Fekhar et de ses compagnons d’opinion, par l'Etat algérien. Nous lui avions également fait part de nos inquiétudes quant aux conditions inhumaines dans lesquelles survivent ces détenus, ce qui n'a pas laissé le député socialiste indifférent.

    Suite à cet entretien, M. Binet a posé une question écrite à son gouvernement en date du 16 août 2016 dans laquelle il a interpellé le Ministre des Affaires Étrangères, sur le cas du Dr. Fekhar.

    Nous, Comité de soutien au Dr. Fekhar et à ses codétenus, saluons la démarche humaine et courageuse de M. Binet.

    Une telle démarche ne pourrait avoir d'autre interprétation que celle d'être solidaire aux côtés des opprimés, brimés dans leur dignité par un régime dictatorial aux abois.

    Les propos du Wali (Préfet) de Ghardaïa, qui n’a rien à envier aux dictateurs de l’Histoire, en sont un exemple flagrant. Les procédés fascistes consistant à arrêter l’entourage proche des condamnés est un cas concret : tel est le sort du père et du frère de M. Salah Abbouna.

    Avancer comme argument, la souveraineté nationale et la non-ingérence ne peut et ne devrait pas constituer un prétexte pour porter atteinte à l'être humain et encore moins pour ne pas répondre de ses actes.

    Nous sommes convaincus que la mobilisation internationale et le concours de l'Etat français contre ces détentions arbitraires sera des plus utiles, et fera inéluctablement entendre raison à l'Etat Algérien, afin de libérer dans les meilleurs délais tous les détenus d'opinion Mozabites. Le temps presse, un troisième mozabite vient de décéder dans les geôles algériennes. Si rien n’est fait , qui sait combien d'innocents perdront la vie dans l'indifférence.

    Dans ce contexte de climat répressif digne de l’Inquisition, le Comité de soutien dénonce l’arrestation de Slimane Bouhafs, un Kabyle de confession chrétienne, accusé d'avoir porté atteinte à l'islam et au prophète, dont la vie aussi est en danger.

    La liberté ne peut être limitée dans le temps et l'espace. Elle ne peut être la propriété de certains et une privation pour d'autres.

    Nous continuerons notre mission humaine sans relâche, jusqu'à la libération du Dr. Fekhar et de ses codétenus.

    Paris le 04 septembre 2016.
    Y. CHERAIOU, Porte-parole.

    SIWEL 041514 SEP 16


    0 0

    AQVU (SIWEL) — Dans un message publié hier, 04 Septembre, sur les réseaux sociaux, le journaliste Hafid Ait Slimane apporte sa voix à la souveraineté de la Kabylie et a appelé à ce que cesse le colonialisme algérien. A rappeler que le natif D'Aqvu a connu plusieurs galères dans le milieu médiatique algérien à cause de sa liberté de ton. Il y a quelques semaines, il a été menacé de mort par des islamistes.

    Message de Hafid Ait Slimane : « La Kabylie n'a rien à voir avec l'Algérie »
    Nous reproduisons ici son message :

    Je refuse d'être algérien :
    À chaque fois qu'un mécréant me demande d'où je viens, je lui réponds toujours par la phrase suivante : d'Algérie, mais je ne suis pas Arabe. Je suis kabyle.
    Ceci ne veut absolument pas dire que je suis raciste, mais plutôt, car je n'aime pas mentir et si le fait de préciser sa kabylité relève du racisme alors j'accepte d'être un raciste, mieux que d'être un menteur.

    De ce fait, je ne dis jamais que je suis algérien, car être algérien c'est d'abord approuver la légitimité du président de la République, la constitution, l'islamisme, la corruption, l'injustice, la presse corrompue et sans couilles, etc.
    Je dis que je vivais en Kabylie puis je l'ai quitté. Point.

    Du coup, en lisant ces phrases, beaucoup me traiteront de séparatiste même si je ne porte aucune casquette politique même pas celle du MAK, malgré que je me sois battu pour que ce mouvement ait son droit de s'exprimer librement pendant que d'autres journalistes léchaient les couilles des autorités notamment à Bejaia...

    Enfin, je tiens à vous dire que la Kabylie n'a rien à voir avec l'Algérie. Ne me parlez pas des frontières, ces dernières ont été élaborées par la France. Nous pouvons les refaire à notre façon pour le bien de tout le monde. Ils veulent l'islam, nous voulons la démocratie. Ils nous ont colonisés pour ne pas dire gouvernés. Il est temps pour que ça cesse...

    SIWEL 052229 SEP 16


    0 0

    MONTREAL (SIWEL) — Sous l’égide du président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Ferhat Mehenni, du premier ministre Lhacène Ziani et de trois ministres de l'Anavad, s’est tenue samedi 03 septembre 2016 à Montréal la réunion portant sur le lancement officiel du Projet de Parlement Kabyle. À l’issue des travaux, les délégués et les participants ont adopté un ensemble de résolutions à savoir :

    Résolutions du Projet Parlement Kabyle
    - Lancement officiel du Projet du Parlement Kabyle tant dans la diaspora qu'en Kabylie
    - Mise sur pied de groupes de réflexion en Kabylie et dans la diaspora qui auront à réfléchir sur les moyens de mise en oeuvre du projet
    - Mise en place d’un Comité directeur chargé d’encadrer le projet
    - Désignation de Ahmed Haddag au poste de Président du Comité directeur du projet, Belkacem Ouarab chargé de projet et de Belaid Ouchalal comme Directeur technique du projet
    - Réalisation effective du projet du Parlement Kabyle dans un délai de deux années soit avant 2018

    L’ensemble des Kabyles est invité à s’impliquer massivement dans les groupes de réflexion et à prendre part activement à l’aboutissement du projet.

    nj/wbw
    SIWEL. 062344 SEP 16


    0 0

    MONTREAL (SIWEL) — Au lendemain de son arrivée au Québec pour participer au lancement du Projet de Parlement Kabyle, M. Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, a été accueilli samedi 3 septembre au pied du siège de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal par MM. Mario Beaulieu, député et président du Bloc Québécois ainsi que par Xavier Barsalou-Duval, député bloquiste et ancien président du Forum jeunesse du Bloc québécois.

    Québec-Kabylie : Le président Ferhat Mehenni accueilli par deux députés québécois
    Sur son compte officiel sur le réseau social Facebook, le député Mario Beaulieu a ainsi résumé sa rencontre avec le président de l'Anavad : « Aujourd'hui, j'ai eu l'honneur et l'immense plaisir de fraterniser avec monsieur Ferhat Mehenni, président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK). La fraternité au sein des luttes pour la liberté des peuples dépasse les frontières ! »

    Rappelons que cet ami du peuple kabyle s'est exprimé en faveur de l'autodétermination de la Kabylie lors de séance ordinaire du 3 juin de la chambre des communes du parlement fédéral canadien, à Ottawa.

    wbw
    SIWEL 060642 SEP 16

    Québec-Kabylie : Le président Ferhat Mehenni accueilli par deux députés québécois


    0 0

    MONTREAL (SIWEL) — L'écrivain, poète, journaliste et peintre, Arezki Metref a animé hier lundi 05 septembre une conférence sur le thème ‘’Écrire sa patrie en exil, écrire l’exil’’, au Centre St-Pierre de Montréal. A une question au sujet du MAK, posée par un algérien qui s'est plaint que la conférence soit en kabyle, langue qu'il ne comprend pas, Arezki Metref lui a répondu [Retranscription de la vidéo] :

    http://www.siwel.info/video/
    « Concernant le MAK (Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie, ndlr), le raisonnement peut-être très complexe, mais je considère que le MAK a absolument le droit d'exister.

    Je crois qu'il pose un vrai problème, enfin, qu'il synthétise un vrai problème, parce que la question berbère et même la question kabyle existe en Algérie, qu'on le veuille ou non, elle existe, elle est là, elle a toujours été dans le non-dit, on parle de plein de choses pour ne pas avoir à en parler etc... elle existe !

    Et je trouve que le MAK a cet avantage de la poser, et de la rendre publique et dans un pays où les pires extrémismes s'expriment, ont même droit aux télés etc... Je parle des intégristes qui, comme on le sait, ont repris du poil de la bête, etc... des gens qui ont des morts sur la conscience, qui s'expriment normalement, on ne s'en offusque pas mais on s'offusque qu'un mouvement qui est politique, reste politique et le revendique, à ma connaissance le MAK n'a jamais appelé à la violence, enfin, je crois que c'est vraiment un mouvement politique oui, il a le droit de s'exprimer, de faire son offre politique, de soumettre ses idées au débat

    Cela dit, si c'est ma position personnelle, ce que je pense moi, que tu veux savoir, je trouve que de façon générale, en Algérie, on n'a pas encore suffisamment de clarté, dans le contour des acteurs politiques, pour qu'une voie se dégage, une voie qui peut aller loin, de façon crédible, mais pour le moment, je trouve que le MAK pose réellement un vrai problème et que c'est très bien que cette question-là soit dans le débat publique et non pas dans les... ça a été toujours une question qui a été réglée par les officines, par la répression etc... »

    Arezki Metref défend le MAK : « Le MAK n'a jamais appelé à la violence »
    Né dans l'ancienne Aumale (Sour el Ghozlane, Tuvirett) en 1952, au sein d'une famille originaire d'Aguni Hmed dans Lɛerc des At Yenni qui s’installe à Alger à partir de 1956. Il devient journaliste en 1972. Après l’assassinat de Tahar Djaout, avec lequel il a créé l’hebdomadaire Ruptures, il s’installe en France en 1993.

    Il collabore notamment au quotidien londonien The Guardian et à la rubrique monde de l’hebdomadaire français Politis.

    Ses derniers nés « La traversée du somnambule » ( Koukou, 2016) et « Le jour où Mme Carmel sortit son revolver » ( Dalimen, 2016) d'une œuvre littéraire (Romans, Essais, Poèmes, Théatre) et journalistique assez féconde, il commence à peindre en 2003 et expose en 2004.

    wbw
    SIWEL 061052 SEP


    0 0

    AT XIR (SIWEL) — Le vilage d’At Xir dans la commune d’At Xlili, dans la région de Meqlaɛ, Lɛerc At Frawsen, a abrité durant deux journées, les 1er et 2 septembre, le 1er salon de la poterie. Ce salon a reflété la richesse de la culture kabyle et le savoir-faire des potiers d’At Xir qui ont forcé le respect et l’admiration du public. Comme à l’accoutumée, les couleurs nationales kabyles ont été au rendez-vous.

    At Xir : Une délégation du MAK au 1er salon de la poterie
    Une délégation composée des militants de la confédération MAK de Mekla et Samira Mahdi, Secrétaire nationale à la Promotion de la culture s’est déplacée à ce premier salon afin d’encourager les jeunes talents à développer leur art qui vient du fin fond de la civilisation kabyle.

    Sur place, la délégation du mouvement souverainiste qui a brandi le drapeau national kabyle a été chaleureusement accueillie par la population avec laquelle elle a échangé les idées sur le Projet pour un Etat Kabyle.

    Beaucoup de visiteurs ont pris des photos en arborant fièrement l’emblème kabyle. Cela dénote l’attachement viscéral des citoyens kabyles à leur kabylité et leur détermination à recouvrer leur souveraineté.

    cbd/wbw
    SIWEL 061135 SEP 16


    0 0

    MONTREAL, QUEBEC (SIWEL) — Le président de l'Anavad, Mas Ferhat Mehenni, a regagné Paris tôt ce mardi matin après avoir passé quelques jours au Québec à l'occasion du lancement des travaux sur le Parlement Kabyle qui avaient eu lieu samedi 03 septembre au siège de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

    Le Président Ferhat Mehenni a quitté le Québec hier soir
    Après ce nouveau pas de géant dans l'Histoire du recouvrement de la Kabylie de sa souveraineté, en procédant au lancement officiel du Projet du Parlement Kabyle au niveau et de la Kabylie et de la diaspora et pour lequel l’ensemble des Kabyles est invité à s’impliquer massivement dans les groupes de réflexion et à prendre part activement à l’aboutissement du projet.

    Le Président de l'anavad était accompagné à l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau par une délégation composée du Premier ministre du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Mas Lhacène Ziani, du ministre de la Solidarité, Mas Amar Nessah, du Coordinateur du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) en Amérique du Nord, Mas Mourad Itim, ainsi que des membres de la communauté kabyle établie dans la Belle Province.

    wbw
    SIWEL 061144 SEP 16

    Vous pouvez suivre l'actualité du Amni Aqvayli / Parlement Kabyle sur sa page officielle sur Facebook


    Le Président Ferhat Mehenni a quitté le Québec hier soir


    0 0

    MONTRÉAL (SIWEL) - Mr le Président, agma inu, Mr le Premier ministre, Mme la ministre, Mrs les ministres, Mesdames, messieurs les congressistes, ayethma, yestma

    LETTRE DE MASS YELLA HOUHA  INDÉPENDANTISTE CHAOUI, ADRESSÉE À MASS FERHAT MEHENNI PRÉSIDENT DE L'ANAVAD, À L'OCCASION DU LANCEMENT DU PROJET PARLEMENT KABYLE.
    Je profite de cette occasion pour le parachèvement de la construction des organes essentiels de la nation Kabyle avec l’organisation des travaux sur le parlement Kabyle pour m’adresser aux présents réunis autour des dirigeants Kabyles

    Je le dis là et maintenant avec conviction et certitude : Le seul futur qui sied au glorieux peuple Kabyle c’est l’indépendance ! Pas moins, et sans concessions !

    Ce peuple a donné son sang et ses meilleurs fils pour les deux choses qui vaillent pour un peuple : l’indépendance de l’Algérie et la cause Amazigh
    Une fois indépendante cette Algérie a tout simplement voulu faire de vous , et de nous les Chawis, un sous produit mâtiné dans un arabo-islamisme niant tout ce qui fait de nous des peuples singuliers, venant d’un territoire précis, parlant une langue bien distincte, et peuplé d’une population homogène. Cette particularité commune à nos deux peuples c’est en définitif le socle pour prétendre à un état souverain, et la Kabylie sera souveraine contre vent et marée.

    La récente mise à jour de la constitution algérienne m’autorise et affirmer que définitivement nous n’avons rien à faire dans cette Algérie qui s’obstine à faire de nous de parfaits » musulmans » appartenant au « peuple arabe » parlant une langue qui n’est pas la notre.

    Mon ancienneté dans le compagnonnage du MAK au côté de mon frère de combat Ferhat Mhenni, président du GPK, m’a convaincu d’une chose : JAMAIS les Kabyles ne renonceront à leur idéal : l’indépendance !
    L’idéal Kabyle est basé sur le triptyque qui fait de la Kabylie une nation viable : Un territoire : la Kabylie, un peuple : les Kabyles, et une langue : le Kabyle

    En se donnant les instruments de gestion d’une nation, comme ce futur parlement Kabyle objet de vos travaux, le GPK et le MAK construisent un futur réellement démocratique pour le peuple frère Kabyle qui définira démocratiquement son futur à l’opposé de l‘opacité de la gouvernance d’Alger

    Vous êtes la vigie de tous les peuples Amazighs, en disant cela je pense à nos frères mozabites emprisonnés arbitrairement par le pouvoir algérien à leur tête notre frère le Dr Kamelddine Fakhar, à nos frères de l’AZAWAD en lutte pour leur survie, à nos camarades les républicains Rifains, et au miens de Chawis, un peuple de rois et de reines en voie de disparition.

    Je vous encourage avec conviction et ferveur à aller de l’avant !

    Vive le GPK !
    Vive le Mak !
    Vive la fraternité Kabylo-Chawie !
    Vive la fraternité Amazigh
    Yella Houha indépendantiste Chawi.

    NJ
    SIWEL 071320 SEP 16


    0 0

    PARIS (SIWEL) — Suite à l'appel émis par un groupe virtuel sur Facebook "Communauté kabyle de Paris", un pique-nique familial kabyle géant, le 2ème du genre, a réellement eu lieu dimanche dernier entre 15 et 19h, en face des petites barques du lac Daumesnil, dans bois de Vincennes (12ème arrondissement de Paris), et ce fut un grand succès

    Grand succès pour le pique-nique kabyle géant à Paris
    Pour se retrouver une dernière fois avant la rentrée, des familles kabyles et des amis des Kabyles s'étaient donné rendez-vous pour profiter une nouvelle fois d'un moment de convivialité et de détente entre amis et en famille autour d'un pique-nique.

    Les participants étaient invités à ramener, chacun selon ses moyens et possibilités des plats traditionnels dont le succulent seksu (couscous) kabyle, les filles étaient habillées pour la plupart de robes kabyles, plusieurs artistes étaient de la partie, le tout sous la bienveillance de plusieurs drapeaux kabyles levés par de jeunes enfants.

    En Républicains civilisés, tout s'était merveilleusement bien passé sans qu'aucun incident n'ait été signalé.

    wbw
    SIWEL 070919 SEP 16

    Grand succès pour le pique-nique kabyle géant à Paris

    Grand succès pour le pique-nique kabyle géant à Paris


    0 0

    MONTREAL, QUEBEC (SIWEL) — Le premier ministre du Gouvernement provisoire kabyle, Lhacène Ziani, initiateur du projet du Parlement Kabyle, a adressé un message de remerciement à tous ceux qui ont participé au lancement de ce projet organisé samedi 03 septembre 2016 au siège de la Société Saint-Jean-Baptiste à Montréal

    Succès du lancement du projet de Parlement Kabyle
    ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
    GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
    PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
    PREMIER MINISTRE

    DECLARATION

    Remerciements

    Nous avons bel et bien réussi un tournant décisif dans l'histoire de la Kabylie en lançant notre projet de parlement kabyle le 03 septembre à Montréal.

    La présence du président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, M. Ferhat Mehenni, que je remercie infiniment pour son déplacement, lui a conféré tout son caractère officiel.

    Je saisis l'opportunité, pour rappeler que la présidence du Comité directeur de ce projet a été confiée, par consensus et par l'ensemble de l'équipe porteuse du projet en présence du président de l'Anavad, à M. Ahmed Haddag qui se trouve être également ministre des Institutions et de la Sécurité au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad).

    Après avoir fait parvenir à nos cadres les canevas de charte et de feuille de route; à présent, je compte sur chacun pour participer au meilleur de lui-même à la charte du projet ainsi qu'à fonder des groupes de réflexion et à présenter leur propre rapport de réflexion sur le sujet.

    Sous peu, je tiendrai une réunion avec le président du Comité directeur, le chargé de projet et les premiers responsables notamment le responsable de la communication et du site internet dédié au parlement.

    Je renouvelle mes remerciements à tous les participants.

    Vive la Kabylie libre !

    M. Lhacène Ziani
    Premier ministre
    Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad).

    SIWEL 031528 SEP 16




    0 0

    EXIL (SIWEL) — La ministre des Droits humains au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Mme Nora Abdaoui, a fait parvenir ce mercredi à SIWEL un communiqué dans lequel elle condamne l'emprisonnement de M. Slimane Bouhafs à 3 ans fermes par la justice du gouvernement algérien pour délit de chrétienté et de kabylité.

    La Ministre kabyle des Droits humains soutient Slimane Bouhafs (communiqué)
    ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
    GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
    PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
    MINISTERE DES DROITS HUMAINS

    COMMUNIQUE

    Soutien à Slimane Bouhafs

    Dans un État sans droit, un régime corrupteur des magistrats, des procureurs, des politiciens, des avocats, des fonctionnaires, on amnistie des terroristes auteurs de massacres notoires et l’on afflige une peine ferme de trois (03) ans à Slimane Bouhafs pour sa chrétienté et évidemment sa kabylité. En effet, des commentaires anodins sont interprétés comme une offense à la religion musulmane et son prophète. Bien entendu, son militantisme pour la Kabylie souveraine est un facteur aggravant.

    Les laïcs de la planète entière ainsi que tous les défenseurs de la liberté de culte et de la liberté d’expression sont interpelés aujourd’hui pour dénoncer ces pratiques sauvages d’un autre âge.

    Le Gouvernement provisoire kabyle en exil ne saura taire un tel arbitraire ! Il prodiguera soutien moral et matériel à la famille du condamné pour lequel, je m’engage personnellement en ma qualité de ministre des Droits humains.

    Vive la Kabylie libre et indépendante !

    Mme N. Abdaoui
    Ministre des Droits humains
    Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

    SIWEL 071717 SEP 16


    0 0

    MONTREAL, QUEBEC (SIWEL) — Le président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, M. Ferhat Méhenni, est le premier invité international à avoir été reçu par l'Institut de recherche sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales (IRAI), vendredi 02 septembre 2016.

    Ferhat Mehenni, premier invité international de l'IRAI
    Daniel Turp, professeur à la Faculté de droit de l'Université de Montréal et ancien député fédéral du Bloc québécois et du Parti québécois, a résumé sur son site la rencontre qu'il a eue avec le président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Ferhat Mehnni :

    « Accompagné par Françoise Laliberté, le président du Gouvernement provisoire de la Kabylie, M. Ferhat Méhenni est le premier invité international à avoir été reçu par l'IRAI.

    Sa directrice générale Geneviève Baril et moi-même avons eu un entretien avec celui qui a fondé le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie qui a récemment été renommé en Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK). Le président Mehenni a fait le point sur situation politique du peuple kabyle dont la population est évaluée à près de 10 millions de personnes et qui est établie au nord de l’État algérien. »

    L'IRAI, dont Daniel Turp, juriste de métier, est membre du Conseil d’administration, en laboratoire d’idées indépendant dont le mandat est de produire et de diffuser des études de qualité, accessibles au public, des analyses rigoureuses de toutes les questions économiques, sociales et culturelles relatives à l’indépendance du Québec, dans une perspective comparée et internationale, suit notamment et avec grand intérêt l'évolution des mouvements indépendantistes écossais, catalan et kabyle.

    wbw
    SIWEL 071739 SEP16



    0 0

    MONTRÉAL (SIWEL) — L'écrivain, poète, journaliste et militant activiste des droits de l'homme Amazigh de la vallée d'Asif n Dades dans le Sud-Est marocain, Mas Omar Zanifi, a tenu à adresser un message de félicitations au Gouvernement et au peuple kabyles à l'occasion du lancement des travaux sur le Parlement Kabyle, pierre angulaire du futur Etat Kabyle, samedi 03 septembre 2016 dernier, au siège de la "Société Saint-Jean-Baptiste" (SSJB), à Montréal, Québec. Nous publions ci-après son message dans son intégralité :

    Message de félicitations de Omar Zanifi au gouvernement et peuple kabyles
    J’ai appris l’excellente nouvelle concernant le lancement du projet de Parlement Kabyle.
    Le peuple kabyle aura alors droit à ses vrais représentants au sein d’un vrai parlement kabyle.
    Après un gouvernement et un drapeau kabyle, le rêve kabyle se concrétise.
    Je tiens à vous dire combien je me réjouis pour vous, car je sais à combien de sacrifices au quotidien vous avez consentis pour parvenir à ce résultat ; et ainsi que le disait Goethe : « Un grand sacrifice est aisé, ce sont les petits sacrifices qui sont durs ».

    Je vous adresse également tous mes vœux de réussite dans ce grand projet politique et vous réitère toutes mes félicitations pour avoir remporté cette victoire contre un pouvoir colonial.

    Vive la Kabylie
    Vive Imazighen !

    Omar Zanifi
    Ecrivain, poète, journaliste, militant activiste des droits de l'homme Amazigh Asif n Dades - Sud-Est du Maroc

    SIWEL 072028 SEP 16

    Message de félicitations de Omar Zanifi au gouvernement et peuple kabyles

    Message de félicitations de Omar Zanifi au gouvernement et peuple kabyles


    0 0

    KABYLIE (SIWEL) — Le  Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) poursuit son ascension et intensifie ses activités organiques. Durant cet été, plusieurs rassemblements ont été organisés et de nombreuses coordinations ont été installées et ce malgré la répression qui vise ses militants.

    Nordine Mezzi, Secrétaire national à l'Information :
    Ne pouvant endiguer cette dynamique de libération, les décideurs algériens recourent à la répression, au dénigrement et à la diffamation en distillant des rumeurs afin de semer la zizanie  dans les rangs du MAK.  

    Questionné par Siwel sur un article publié par le journal en ligne  des généraux algériens « Algérie patriotique » selon lequel le MAK est au bord de l’implosion, Nordine Mezzi, secrétaire national à l’information déclare :  "Ce pseudo journal prend ses fantasmes pour des réalités. Il parle d’implosion au moment où le projet de parlement kabyle vient d’être lancé et l’activité organique du mouvement bat son plein, ce qui est en soi un signe de bonne santé politique. Pour le malheur du régime algérien et de ses satellites, le MAK  se porte à merveille et c’est ce qui les effraie au point de distiller leur venin dans les colonnes des pseudos journaux anti-kabyles : Echourouk, Ennahar, Algérie Patriotique …  ».

    Concernant  les rumeurs récurrentes  faisant état de la volonté de l’Etat algérien à engager un processus de négociations avec les responsables du MAK et de l'Anavad, le secrétaire national à l’information  a répondu clairement : « La décision de négocier ou pas ainsi que  les points à négocier et la dynamique à enclencher pour ces négociations seront arrêtés à l’issue du Congrès National Kabyle (CNK) qui se réunira spécialement à cet effet le moment voulu, plus exactement quand l’Etat algérien s'engagera à négocier avec le MAK-Anavad sous l'égide des instances internationales ». 

    cbd
    SIWEL 080826 SEP 16


    0 0

    TIZI WEZZU (SIWEL) — Deux membres de la Coordination MAK de Maâtkas, MM. Karim Tarmoul et Samir Mehri ont été interpellés ce matin à 11h à Tizi-Wezzu, par la police coloniale algérienne. Ils sont actuellement au commissariat. Ils étaient en possession du drapeau national kabyle.

    Urgence : Deux militants du MAK interpellés à Tizi Wezzu par la police algérienne (Actualisé)
    Les deux souverainistes kabyles de Ssuq Letnin, s'étaient rendus à Tizi Wezzu pour prendre part au rassemblement de soutien à Slimane Bouhafs, ce Kabyle chrétien condamné à trois ans de prison ferme par la justice algérienne pour délits de chrétienté et de kabylité.

    Mise à jour :
    Après avoir subi un interrogatoire de deux heures et demi, ont été fichés puis relâchés. Ils ont refusé de signer les procès verbaux qu'on leur a dressés.

    cbd/cp/wbw
    SIWEL 081517 SEP 16


    0 0

    TIZI WEZZU (SIWEL) — Le grand maître du chaâbi kabyle, Ccix Lounès Kheloui, sort ce jeudi de l'hôpital Sidi Velwa, ex-Sonatorium, où il était hospitalisé fin août pour des problèmes respiratoires, c'est lui-même qui a annoncé la bonne nouvelle sur les réseaux sociaux, pour rassurer tous ses fans

    Ccix Lounès Kheloui quitte l'hôpital ce jeudi
    Le disciple de Ccix Lhesnawi dont il était proche tous deux étant natifs du même village de Taddart-Tamuqrant (Ihesnawen), a posté sur son compte Facebook ce message juste avant midi ce jeudi 08 septembre 2016 : « Je sors aujourd'hui même de l'hôpital. (le 08/09/2016)
    Je tiens à vous remercier du fond du coeur pour vos messages, appels téléphoniques, sms, visites à l'hôpital...
    Grand Merci à Toutes et à tous
    Je vous aime. »

    Arpenteur des champs du possible entre profane et sacré. Le Ccix donne sa voix aux absents, aux exilés (intas), aux silences des sages (anda ten), aux souffrances muettes (ya seha); sensible aux humbles et aux "damnés" de la terre; fidèle, il conjugue l'honneur et la liberté pour gagner contre la solitude et l'exil.

    Au printemps dernier, à l'invitation d'associations kabyles, Lounès Kheloui avait sillonné l'Amérique du nord pour une tournée où il s'est notamment produit à l'Olympia de Montréal et animé plusieurs galas à travers les Etats-Unis et le Canada.

    wbw
    SIWEL 081541 SEP 16

    Ccix Lounès Kheloui quitte l'hôpital ce jeudi


older | 1 | .... | 78 | 79 | (Page 80) | 81 | 82 | .... | 120 | newer