Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Showcase


Channel Catalog


Channel Description:

Siwel : Agence kabyle d'information

older | 1 | .... | 97 | 98 | (Page 99) | 100 | 101 | .... | 120 | newer

    0 0

    PARIS (SIWEL) — La Fédération Centre du MAK-Anavad France appelle la communauté kabyle d'Ile de France et d'ailleurs à rejoindre le rassemblement unitaire des peuples amazighs au Trocadéro à Paris le samedi 10 décembre 2016 à 14h. Ci-dessous l'appel de la fédération

     La Fédération Centre du MAK-Anavad France appelle à rejoindre le rassemblement en solidarité au peuple d'At Mzab
    ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
    GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
    PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
    MAK-ANAVAD FRANCE

    FEDERATION DU CENTRE

    COMMUNIQUE

    MAK-Anavad France appelle tous les citoyens kabyles et les amis de la Kabylie ainsi que tous les amazighs à rejoindre en masse le rassemblement unitaire des peuples amazighs au Trocadéro à Paris le samedi 10 décembre 2016 à 14h pour :

    - dénoncer la violence du régime colonial algérien et sa politique programmée d'extinction de l'identité amazighe et de ses langues.
    - exiger la libération des détenus politiques mozabites à leur tête Kamel Eddine Fekhar.
    - mettre fin aux arrestations arbitraires et l'intimidation des citoyens kabyles qui militent pour leurs droit fondamentaux au sein du MAK.

    Il s'agit là d'un acte de résistance contre un ethnocide non achevé depuis des siècles.
    Ce rassemblement sera précédé dans la matinée, pour les militants du MAK-Anavad, d'une cérémonie officielle pour la signature par l'Anavad des conventions de Vienne relatives à la diplomatie.
    Un acte historique, fondateur de la diplomatie kabyle. Ce qui permettra la nomination d'ambassadeurs à travers le monde.

    L'heure et le lieu de cet événement seront communiqués personnellement à tous les militants.

    Soyons nombreux.

    Ne ratons pas le train de l'histoire.
    Fédération Centre MAK-Anavad France
    Mohand Beloucif, Président.


    0 0

    ATTOUCHE (SIWEL) — Le Ministre kabyle des Institutions et de la sécurité au sein du Gouvernement Provisoire Kabyle a repris son activité militante au lendemain de son arrestation par la police coloniale algérienne. En effet, il a rencontré aujourd'hui, 07 décembre, les militants de la très active coordination de Attouche.

    Au lendemain de son arrestation, Ahmed Haddag rencontre les militants de la coordination MAK de Attouche
    C'est hier que lmas Ahmed Haddag devait se rendre à Attouche pour rencontrer les militants mais son arrestation par la police coloniale a fait que ce n'est qu'ajourd'hui qu'il a pu s'y rendre. Arrivé dans l'après midi d'aujourd'hui à Attouche, il était attendu par plus de 20 militants les plus actifs de la région, dont Jugurtha Louerguoui, dit Frawsen, le Président de la coordination MAK de Attouche et Rachida Ider, l'ancienne secrétaire nationale à la jeunesse au sein du Mouvement souverainiste.

    Les échanges, qui ont duré plus de 3h, ont abordé des questions relatives aussi bien au mouvement qu'à la situation actuelle de la Kabylie ainsi que des méthodes de répression de l'Etat colonial. Des questions de fond ont été soulevées et la discution a été des plus sereines et chaleureuses. Jugurtha Louerguoui, que nous avons contacté, s'est félicité de la qualité des interventions. Le ministre kabyle n'est reparti que vers 18h, après avoir partagé un repas avec les militants, auquel il a été convié.

    Le ministre kabyle des institutions et de la sécurité nous a confié que l'arrestation qu'il a subie hier n'a fait que renforcer sa détermination à continuer d'aller à la rencontre des militants pour discuter avec eux.

    nbb
    SIWEL 072222 DEC 16


    0 0

    AT ΓUVRI (SIWEL) — Suite à la parution d’un billet dans Siwel, qui avait pour sujet la déliquescence des repères moraux, intellectuels et culturels, propre à notre patrimoine ou plus exactement leur remplacement et/ou le greffage de valeurs Bedoui-Slamistes, Uzul, citoyen du village d'At Isεad, répond, ci-dessous, à ceux qui ont organisé une chasse à l’homme orchestrée par quelques « vénérables représentants » de notre population.

    Dans les Montagnes de Kabylie : sous les oliviers, les minarets et la chasse à l’homme…
    Nous sommes nombreux à avoir compris, depuis fort longtemps, la mainmise par ces prêcheurs sur les institutions de la république, les médias et les consciences étriqués d’une population analphabète dans le meilleur des cas, mais majoritairement pervertie dans le cas présent. Nous avons cru longtemps que les bastions que représentaient nos villages de Kabylie seraient à l’abri de l’infamie, mais malheur à nous de constater que le germe insidieux de l'ignominie corruption a infiltré notre forteresse. Rampant et défaisant peu à peu le bon sens et la conscience de nos proches, de nos voisins et même aujourd’hui de nos chefs de villages, modifiant à tout jamais la valeur que nous pouvions accorder au bon sens de justice qui animait les actes de ces derniers.

    Aujourd’hui, ces « honorables » citoyens se lancent dans les chasses à l’homme, pour un écrit et à défaut de combattre les idées étriquées de quelques « bons esprits » qui prônent l’édification d’un temple en l’honneur d’un Dieu qui, lui-même, dans sa bonté préconisait les soins que l’on apporte à sa communauté. De part leurs actes, ils sont à l’islam ce que le singe est à l’homme, une copie laide et vulgaire.

    Si ce n'était l’ire des internautes sur la page Facebook de l’agence kabyle d’information ainsi que la chasse à l’homme orchestrée par quelques « vénérables représentants » de notre population, il est fort probable que mon précédent écrit serait resté sans suite. Mais voilà, il m’est insupportable que de ne pas apporter de réponse à ces biens pensants qui, comme le vers dans le fruit, pourrissent notre culture, nos traditions ainsi que notre grande et belle histoire pour des siècles et des siècles. Donc après réflexion, j’aurais bien quelques minutes à leur accorder, pour faire acte de charité et ainsi réussir peut-être à élever leur conscience d’être primitif à celle d’être humain développé, conscients de leur environnement et des besoins de leur communauté :

    Oui, j’ai bel et bien employé des mots forts, allant jusqu'à les assimiler à de nouveaux harkis (des traites à la cause millénaire). Je ne présenterai aucune excuse sur la teneur de mes propos, je vais simplement m’évertuer ici et maintenant à en réexpliquer l’essence, avec l’espoir que parmi ces derniers figurerais un berbère amnésique, un chef de village presque sensé et qu’ils finissent par retrouver la voie de la compassion et de la raison dans l’espoir qu’a l’avenir ils s’évertueront à œuvrer pour le bien de la communauté et de ses enfants.

    Mais en ce qui concerne la masse des égarés, de ces derniers qui ont comparé mon acte, ma diatribe à un acte de lâcheté. Je vous le dis, en vérité, ce sont bien les mêmes qui, du temps de Jugurtha à celui de Si Rabah, ont donné leurs frères, ce sont bien les mêmes qui ont donné du Fellaga à nos honorables guerriers. Mais qu’ils ne se trompent pas ,« le sang versé ne sèche jamais », car il est à croire que chaque génération apporte avec elle son lot de traîtres en tout genre. Mais aujourd’hui, comparativement à naguère, ils usent de bien plus de perfidies, puisque tel la cinquième colonne, sous couvert d’actes désintéressés, animés qu’ils disent « uniquement par leur foi en Dieu », ils s’évertuent à déstructurer notre société, à en affaiblir ses enfants, leur refusant l’investissement ou une contribution financière à la création d’une association d’aide et de soutien scolaire, leur préférant pour cela un paradis égoïste, dans lequel ils jouiraient seul…

    Les aveugles aux conditions d’enseignement de nos enfants et les sourds aux plaintes de nos villageois ne sont pas et ne peuvent pas prétendre être des membres de notre communauté. Ils en usurpent le titre et nous mènent droit à un précipice que l’on appelle assimilation pure et simple de notre peuple. Ce sont les mêmes qui prétendent que les tenues de nos mères ne sont pas assez décentes et font porter à leurs sœurs ou à leurs femmes des pseudos voiles islamiques en remplacement du foulard coutumier de nos contrées. Et un seul mot, ils n’ont en partage aucune de nos valeurs. Aucun des regards de Dieu, quel qu’il soit, ne met en avant l’acte d’édification d’un temple plus que de générosité vers sa communauté.

    Je clos ainsi cette parenthèse écrite sur les dérives et la perte du bon sens commun kabyle par une phrase simple :
    Win imumi teεreq tikli n tsekkurt, ad yetbaε tin n tyaziṭ, ou bien Acu ik-ixusen a bu εeryan? d tixutam.

    Uzul
    SIWEL 072244 DEC 16


    0 0

    COMMUNIQUE (SIWEL) — Des rassemblements vont avoir lieu le 10 décembre, à l'occasion de la journée des droits de l'homme, dans plusieurs villes dans le monde, afin d'exiger la libération de près de 170 détenus politiques du peuple d'At Mzav, dont Mas Kamel Eddine Fekhar.

    Liste des rassemblements du 10 Décembre en soutien au peuple d'At Mzab
    Tous les rassemblements :

    Tizi Wezzu : 13h place Matoub lounes
    Vgayet ; 13h place Said Mekbel
    Tuvirett : 13h devant l'université Akli Mohand Oulhadj

    Rabat : 14h devant la présentation des nations unies, 13 Avenue Ahmed Balafrej, quartier Soussi.

    Paris : 14h Place du Trocadéro (métro Trocadéro, ligne 6 ou 9)

    Washington : 12h30, Algerian Embassy in Washington DC (2118 Kalorama Rd NW, Washington, DC 20008)

    Ottawa : devant la colline parlementaire Wellington St, Ottawa, ON K1A 0A4, Canada à 15h
    Montréal :12h30 en face du consulat d'Algérie 3415 rue de saint urbain à 12h30

    Zouara-Nefoussa à confirmer


    La liste des organisations signataires de l'appel
    - Le Mouvement pour l’Autonomie du Mzab (MAM),
    - L'association mozabite Izmulen,
    - Le Comité International pour la Libération du docteur Fekhar et des Détenus Mozabites (CILFDM)
    - Le Congrès Mondial Amazigh(CMA)
    - Mouvement Tawada n Imazighen Maroc
    - La communauté Amazighe et Kabyle de Montréal
    - Les communautés Kabyles et Amazighs des USA, du Canada et de Hollande.
    - Les Amazighs du Maroc, de la Tunisie, de la Libye , d’Algérie et de Kabylie
    - Le Comité de soutien au Dr Fekhar et à ses codétenus
    - Association des amis de l'Académie Berbère Paris
    - L'Union du Peuple Chawi U.P.C
    - Le mouvement pour l’autonomie des chaoui MAC
    - Le MAK-Anavad
    - Le comité de l'Amérique du Nord pour le soutien AUX Amazighs du M’zabs
    - Observatoire amazigh des droits et libertés. Maroc
    - L’organisation IZERFAN Maroc

    Kamira Nait Sid,
    SIWEL 081304 DEc16




    0 0

    PARIS (SIWEL) — L’Académie française des sciences qui fête en 2016 ses 350 ans a décerné le grand Prix Jacques Herbrand à la chercheuse kabyle Yasmine Amhis, originaire du village de Tawrirt Mimmun dans Lɛerc des At-Yenni, lors d'une cérémonie qui s’est tenue le 22 novembre 2016 sous la coupole de l’Institut de France à Paris.

    La Kabyle Yasmine Amhis lauréate du grand prix Jacques Herbrand (Physique)
    Chercheuse au Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire (LAL) à Orsay, unité mixte de l'Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3), du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l'Université Paris-Sud, elle étudie les hadrons "beaux" produits dans les collisions de protons au Grand collisionneur de hadrons (LHC) du CERN en Suisse.

    La plaquette distribuée par l’Académie des sciences pour l'occasion la présente ainsi :
    « Yasmine Amhis a contribué de façon essentielle à l’expérience LHCb au CERN qui a trait à la physique des quarks lourds. Ce domaine est prometteur pour l’étude des déviations par rapport au modèle standard et aussi pour la compréhension du mécanisme responsable de la violation de la symétrie matière-antimatière CP (charge/parité).

    Ses apports majeurs dans les domaines de l’instrumentation et de l’analyse des données lui ont permis d’effectuer des mesures importantes sur la violation de CP et les désintégrations des mésons B formés de quarks lourds. »

    Partie de Kabylie vers la France pour ses études universitaires, elle a très tôt fait preuve d’une grande motivation pour la recherche, qui s’est concrétisée par un parcours scientifique remarquable lui conférant une reconnaissance internationale pour son expertise et sa capacité de coordination de groupes d’analyse.


    La Kabyle Yasmine Amhis lauréate du grand prix Jacques Herbrand (Physique)
    Issue du même village que l'immense écrivain, anthropologue et linguiste kabyle Dda Lmulud At Mɛammar, Yasmine Amhis n'est autre que la petite fille de Nna Djoher Amhis-Ouksel, 88 ans, enseignante, auteure, poétesse, gardienne de la mémoire kabyle en particulier et amazighe en général.

    La Kabyle Yasmine Amhis lauréate du grand prix Jacques Herbrand (Physique)
    Le prix Jacques Herbrand en physique, doté de 8 000 €, est attribué à des jeunes chercheurs de moins de 35 ans « dont les travaux auront été jugés utiles au progrès des sciences mathématiques respectivement physiques ou de leurs applications pacifiques ».

    wbw
    SIWEL 081541 DEC 16


    0 0

    PARIS (SIWEL) — Le Comité de soutien au Dr Fekhar et à ses codétenus nous a informé qu'il a rencontré le député Erwann Binet, le 07 décembre, afin d’échanger sur la gravité de la situation dans la prison de Ghardaïa où sont détenus près de 170 mozabites, à cause de leurs opinions politiques, dont le Dr Fekhar. Le député du parti socialiste français s'est engagé à "rappeler à l'Algérie ses engagements en faveur des Droits de l'homme". Ci-dessous le communiqué du comité de soutien.

    Le député PS Erwann Binet interpellé sur le cas du Dr Fekhar et ses codétenus
    Suite à la décision du Dr Fekhar d'entamer une grève de la faim illimitée le 15 novembre 2016, qu'il a suspendu en raison de la mobilisation qu'a suscité sa démarche ainsi que la dégradation de son état de santé, des membres du Comité de soutien au Dr Fekhar et à ses Codétenus, Yacine Cheraiou, porte-parole, Nadia At Ouissa et Dalil Makhloufi, ont rencontré, hier, mercredi 07 décembre 2016, le député socialiste français Erwann Binet, à l'Assemblée Nationale.

    Cette rencontre est le prolongement du travail de sensibilisation fait autour des détenus politiques Mozabites qui a commencé le lendemain de l'arrestation de ces derniers.

    Les membres du Comité ont exposé au député les dernières évolutions du cas des détenus et ont exprimé leur inquiétude quant à l'état de santé du Dr Fekhar, qui en est à sa quatrième grève de la faim.

    La décision responsable du Dr Fekhar de suspendre sa grève est à saluer. Cependant, il y a de grandes probabilités qu'il décide, de nouveau, de reprendre sa grève si les autorités algériennes continuent à faire la sourde oreille et persiste à penser que la solution pour rétablir le calme au Mzab est l'arrestation de personnes innocentes.

    Les membres du Comité ont aussi attiré l'attention de Mr Binet sur la répression et la violation des libertés individuelles qui s'intensifient, à la fois au pays Mzab et en Kabylie. Le cas Slimane Bouhafs et Imad Belaid, un militant du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), arrêté lors d'un match de football, ont été évoqués.

    Les deux parties ont fait le même constat quant à cet élan de solidarité qui est en train de grandir, contrairement aux jours qui ont suivi l'arrestation du Dr Fekhar et ses compagnons.

    Une réalité qui optimise la suite de la mobilisation pour voir tous ces détenus d'opinion jouirent de leur liberté et retrouver enfin leur famille.

    La rencontre s'est terminée par la volonté de travailler davantage dans un cadre humanitaire avec pour but de rappeler à l'Algérie ses engagements en faveur des Droits de l'homme.

    Les membres du comité n'ont pas omis d'informer le député que plusieurs associations et comité Amazighs, ont appelé à des rassemblements un peu partout dans le monde notamment le 10 décembre 2016, journée internationale des droits de l'homme, pour exiger la libération des détenus d'opinion mozabites.

    Ici en France un rassemblement se tiendra au Trocadéro à Paris à partir de 14h.

    Paris le 09 décembre 2016.

    LIRE AUSSI : Appel à des rassemblements partout dans le monde le 10 Décembre
    SIWEL 081959 DEC 16


    0 0

    COMMUNIQUE (SIWEL) — L'information nous a été donnée par le président de l’Assemblée Mondiale Amazighe, mas Rachid Raha. C'est cette même ONG qui a envoyé le courrier à la CPI. Les initiatives en soutien aux 170 détenus politiques mozabites se sont accélérées ces derniers temps. Ci-dessous le communiqué de l'ONG amazighe.

    La Cour Pénale Internationale de la Haye reçoit le dossier des détenus mozabites
    Le Bureau du Procureur de la Cour Pénale Internationale de la Haye vient de confirmer la réception du courrier envoyé par l’Assemblée Mondiale Amazighe, en la personne de son président, Rachid RAHA concernant la question des flagrantes violations des droits humains des citoyens amazighs dans la région du Mzab algérien, avec la promesse d’étudier les informations y figurant dans le dossier élaboré l’ONG amazighe internationale.

    Le Chef de l’Unité des informations et des éléments de preuve du Bureau du Procureur, Mr. Mark P. Dillon, a promis d’étudier ce dossier avec « toute l’attention voulue, conformément aux dispositions du Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale », et il ne manquera pas de communiquer la décision qui sera pris à cet effet.

    Nous vous rappelons que l’Assemblée Mondiale Amazighe avait élaboré un dossier précis des flagrantes violations des droits humains dans la région amazighophone du Mzab, consultable sur www.amazigh24.com/sites/default/files/ama_rapport_mzab_nov15.pdf , dénonçant les autorités algériennes qui ne cessent de violer tous les instruments internationaux des droits humains et de piétiner toutes les lois nationales et conventions internationales, en se comportant bizarrement comme une force d’occupation dans cette région, déclarée patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. En plus, les dites autorités continuent à ignorer les appels incessants des ONG internationales (Amnesty International, Human Rights Watch, FIDH…), et des institutions internationales.

    L'accusé de réception :

    Assemblée Mondiale Amazighe,
    SIWEL 082026 DEC 16


    0 0

    ALGER (SIWEL) — après une ministre algérienne qui a proposé aux femmes de donner leur salaire à l'état algérien pour qu'il puisse affronter la crise financière en cours, l'Algérie s'est distinguée par des faits nettement plus dramatiques : la "Chasse à l'homme noir" dans les quartiers de sa capitale.

    Cette fois-ci, ce n'est plus Mounia Meslem Si Amer, qui a su faire parler d'elle en demandant aux femmes algériennes de céder leur salaire à l'état algérien, mais Farouk Ksentini. Ce dernier a déclaré le 05 décembre que la présence d'africains subsahariens dans des localités algériennes expose la population « au risque de la propagation du sida ainsi que d’autres maladies sexuellement transmissibles ». Cette déclaration a choqué la presse mondiale d'autant plus que son auteur n'est rien d'autre que le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'homme (CNCPPDH), une institution de l'État algérien.

    Depuis le 1er décembre, des milliers de migrants originaires de l'Afrique subsaharienne, sénégalais et guinéens, notamment, font face à la police algérienne qui les pourchassent dans les quartiers d'Alger, où ils vivent dans des conditions très dures, et qui procède à des arrestations musclées. Plusieurs incidents ont été signalés, dont plusieurs migrants blessés à coups de cross.

    Près de 1500 individus, dont des enfants et des femmes enceintes, ont été envoyés dans des camps, à Alger. Des centaines d'entre eux ont été transportés à Tamanrasset, dans le sud de l'Algérie, en vue de leur expulsion. Parmi ces citoyens, plusieurs sont des étudiants ou des employés qui sont en Algérie de façon régulière.

    À préciser également que cette expulsion collective est interdite par la charte africaine des Droits de l'Homme qui a été ratifiée par l'Algérie. Le comble est que cette opération d'un autre age a eu lieu au moment où l'Algérie a accueilli le Forum africain d’investissement

    nbb
    SIWEL 082132 NOV 16


    0 0

    DÉCLARATION (SIWEL) — Dans un message parvenu à notre rédaction, le militant et ex-président du MAK, Mas Bouaziz Ait-Chebib, a exprimé sa colère contre « la chasse à l'homme noir » qui a eu lieu dans les quartiers d'Alger. Il a également condamné le racisme que vivent les peuples amazighs, kabyle et mozabite en particulier, avant de conclure par un appel à « faire barrage au colonialisme et au néocolonialisme qui ruinent l’Afrique ».

    Bouaziz Ait-Chebib au sujet de
    Dans une abominable chasse à l’homme, l’Etat algérien confirme une fois de plus son racisme primaire envers tout ce qui est africain. Il lâche, telle des meutes enragées, sa gendarmerie sur les migrants africains et ne ménage sur son passage dévastateur ni femmes ni enfants. Depuis le 1er décembre 2016, la gendarmerie algérienne organise des rafles d’africains subsahariens pour les entasser dans les camps de concentrations, avant de les expulser mais non sans les avoir au préalable dépouillés de leurs maigres biens, comme en ont déjà témoignés plusieurs victimes.

    Je tiens à dénoncer avec force les rafles scandaleuses de la gendarmerie algérienne qui ont ciblé nos frères africains, et je tiens à leur témoigner ici toute ma fraternelle solidarité. A l’image de notre illustre roi Massinissa, dont la devise était « L’Afrique aux africains », je revendique haut et fort mon africanité.

    Nous peuple kabyle, comme tous les peuples Amazighs d’Afrique du Nord, nous partageons et nous revendiquons avec l’ensemble des peuples africains le même continent, la même histoire faite d’incessantes conquêtes, occupations, spoliations, acculturations, débouchant toutes sur les mêmes conséquences dramatiques de misère, d’oppression et de déni de droit, jusqu’au déni de droit le plus élémentaire, celui du droit à la dignité humaine.

    Parfaitement sûr de la garantie internationale de son impunité, l’Etat arabo-islamique algérien se revendique ouvertement d’une identité exogène à l’Afrique et se comporte en force coloniale d’occupation, assimilationniste, brutale et raciste, tant envers les autochtones nord africains qu’envers les africains subsaharien. Les peuples Amazighs, kabyle et mozabite en particulier, connaissent bien le racisme primaire de l’Etat algérien envers tout ce qui n’est pas arabo-islamique. Ils ont eu à le subir, notamment lors du printemps noir de Kabylie en 2001 où 128 jeunes kabyles ont été assassinés par la gendarmerie algérienne ; et dans le pays M’zab, depuis 2013 à ce jour, la terreur, le crime, la spoliation, les arrestations, les emprisonnements sont à ce jour le lot quotidien des mozabites.

    Nous connaissons vos souffrances, nous les partageons et les condamnons avec la plus grande fermeté. Il est plus que jamais temps de faire barrage au colonialisme et au néocolonialisme qui ruinent l’Afrique. L’Afrique doit revenir aux africains !

    Bouaziz Ait-Chebib
    SIWEL 082257 DEC 16


    0 0

    ALGER (SIWEL) — Le ministre kabyle des institutions et de la sécurité, mas Ahmed Haddag, a été interpellé à Alger par la police algérienne, aujourd'hui 09 décembre vers 11h30 alors qu'il devait prendre le vol de 13h15 vers Paris. A rappeler que le ministre kabyle a déjà été arrêté mardi à Tizi-Ouzou alors qu'il était en route pour rencontrer les militants de Attouche. C'est le Président de l'Anavad lui-même qui nous a donné l'information.

    Alerte Intimidations : Ahmed Haddag interpellé à l'aéroport d'Alger
    Le président de l'Anavad, mas Ferhat Mehenni, a réaffirmé son indéfectible soutien à M. le ministre et exige sa libération immédiate.

    Il nous a fait parvenir les deux messages qu'il a eu de Ahmed Haddag :

    - [9/12 11:15] : "Azul à mass aselway. J'ai passé les contrôles de la Paf à Alger. Il a fallu une réunion de 3mn pour décider de me laisser passer. Je pense qu'ils ont reçu l'ordre d'éviter tout scandale médiatique. A ce soir. Amitiés"

    - [9/12 11:31] : "Interpellé finalement."

    Nous reviendrons sur le sujet dès que nous avons davantage d'informations.

    nbb
    SIWEL 091215 DEc16


    0 0

    ALGÉRIE (SIWEL) — Les élections législatives algériennes n'auront plus le 20 avril 2017. La pression du MAK et sa capacité de mobilisation en cette journée symbolique dans le combat de la Kabylie pour son identité ont finalement changé d'avis au pouvoir algérien, qui n'a pas eu d'autre choix que de repousser ces élections jusqu'au 27 avril.

    L'Algérie renonce à l'organisation les élections législatives le 20 avril, jour des grandes marches du MAK
    Le 20 Avril étant une journée où le mouvement souverainiste kabyle organise des marches partout en Kabylie et où il mobilise des centaines de milliers de citoyens, le pouvoir algérien a commis un acte de provocation et de défiance à l'encontre du MAK en décidant d'organiser ses élections le 20 Avril.

    Le Président de l'Anavad, mas Ferhat Menni, s'est exprimé à ce sujet, lors du dernier rassemblement de Trocadéro le 23 octobre dernier, où il n'a pas mâché ses mots contre le pouvoir algérien et ceux qui confectionnent des listes en Kabylie : "La grande honte à tous ceux qui participeront à ces élections, c'est que ça se passe le 20 Avril ! C'est la confiscation de la mémoire, du combat de la Kabylie qu'on veut opérer. C'est inadmissible pour nous."

    A rappeler que des partis, comme le FFS et le RCD, comptent prendre part à ces élections tout en affirmant que c'est une mascarade électorale et que ces élections sont biaisées d'avance. L'argument du RCD est que sa participation lui donnera accès aux médias publics et aux salles pour des meetings.

    nbb
    SIWEL 091325 DEC 16


    0 0

    ALGER (SIWEL) — Le ministre des institutions et de la sécurité a été interpellé par la police algérienne à l'aéroport d'Alger vers 11h30. Il vient d'être relâché après une heure d'interrogatoire. Son vol pour Paris étant à 13h15, il se peut qu'il l'ait raté. Une délégation est en route pour l’accueillir à l’aéroport. A suivre en direct sur la page Facebook de Siwel.

    Le ministre de l'Anavad, Ahmed Haddag, a été relâché après un interrogatoire d'une heure


    0 0

    MARSEILLE (SIWEL) — L'association Solidarité France Kabylie (SFK) ainsi qu’une association Arménienne participent à l’exposition « Noël s’ouvre au monde » organisé par la mairie du sixième secteur de Marseille, du 6 décembre 2016 au 6 janvier 2017. Le 15 décembre aura lieu un vernissage en présence de la députée-maire, Valérie Boyer.

    Marseille : La Kabylie et l'Arménie à l’honneur dans l’exposition « Noel s’ouvre au monde »
    Kader Dahdah, président de l'association FSK, nous a informé que ce sera l'occasion également de partager ensemble un moment culturel rempli de convivialité et de fraternité : des plats kabyles, arméniens et provençaux, dont du vin chaud, seront au menu.

    Photos de l'exposition :

    Marseille : La Kabylie et l'Arménie à l’honneur dans l’exposition « Noel s’ouvre au monde »

    Marseille : La Kabylie et l'Arménie à l’honneur dans l’exposition « Noel s’ouvre au monde »
    ibn
    SIWEL 091452 DEC 16


    0 0

    PARIS (SIWEL) — une forte délégation, dont le président de l'Anavad, s'est rendue à l'aéroport d'Orly en début d'après-midi, aujourd'hui 09 décembre, pour accueillir le ministre kabyle des Institutions et de la sécurité, mas ahmed Haddag. Ce dernier s'est rendu en Kabylie pour une semaine, afin de rencontrer les cadres et militants du mouvement souverainiste. Il a été interpellé à deux reprises par la police algérienne.

    Une forte délégation pour accueillir Ahmed Haddag à l'aéroport de Paris-Orly (vidéo)
    La délégation était composée du président de l'Anavad, Mas Ferhat Mehenni, Yella Houha, le militant indépendantiste Chawi, Mohammed Dabouz, Président de l'association Izmulen pour les droits d'At-Mzab ainsi que des militants de la fédération Centre du MAK-Anavad France et le président de cette dernière, Mohand Beloucif.

    Un véritable moment chaleureux et de joie autour du ministre kabyle, qui a été entouré de drapeaux kabyles. Un moment filmé en direct par notre correspondant à Paris.

    Sollicité en direct par Siwel, Ahmed Haddag a eu une intervention des plus émouvante et a tenu à rassurer : "je suis parti avec des interrogations et je suis revenu avec des réponses" a-t-il dit. Il a regretté qu'il n'ait pas eu assez de temps à passer avec les militants, qui étaient heureux de rencontrer le ministre de l'Anavad : "ils (les militants) nous disent : vous êtes notre lumière à l'international et nous sommes votre force en Kabylie".

    Le président de l'Anavad, Mas Ferhat Mehenni, a, quant à lui, salué le courage du ministre qui a eu à affronter la police algérienne à deux reprises avant d'expliquer que les militants sont la force du mouvement en Kabylie et que l'Anavad est la force de la Kabylie à l'international.

    Yella Houha a, quant à lui, estimé que si Ahmed Haddag n'a pas été arrêté plus longtemps, c'est parce que le pouvoir a peur de la Kabylie. Il en veut pour preuve le fait que près de 170 militants politiques mozabites croulent depuis bientôt 18 mois dans la prison algérienne de Ghardaia sans que le pouvoir n'en soit inquiété.

    http://www.siwel.info/video/
    nbb
    SIWEL 091917 DEC 16


    0 0

    COMMUNIQUE (SIWEL) — Dans un texte parvenu à notre rédaction, le Premier Ministre de l'Anavad, le Gouvernement Provisoire Kabyle en exil, réagit au retour de Ahmed Haddag en France, qui est rentré de Kabylie où il a passé une semaine avec les militants et les cadres du mouvement souverainiste. Mas Lhacène Ziani annonce, à l'occasion, un prochain séjour de travail en France.

    Le premier ministre kabyle salue le travail de Ahmed Haddag et annonce son voyage en France
    Le premier ministre, Lhacène Ziani, est heureux du retour, sain et sauf, de son ministre des institutions et de la sécurité Ahmed Haddag juste à temps pour célébrer la journée internationale des droits humains. Il affirme qu'il compte énormément sur lui pour honorer en beauté le programme de l'année 2016.

    « En effet, ajoute-t-il, je me rendrai avant la fin de l'année en France pour mener une série d'activités notamment dans le cadre de la mise en route du Projet ''Parlement kabyle'' dont la conduite est confiée à M. le ministre des Insitutions et de la Sécurité. »

    Le premier ministre salue tout particulièrement la vigilance des militants sur le terrain, en Kabylie, qui ont répondu à toutes les attentes durant le séjour du ministre.

    La rédaction
    SIWEL 092055 DEC 16


    0 0

    PARIS (SIWEL) — Ce samedi 10 décembre, le président de l'Anavad, M. Ferhat Mehenni, signera à partir de 11h les conventions internationales relatives aux représentations diplomatiques afin de lancer la nomination d'ambassadeurs kabyles à travers le monde. Le président de l'Anavad sera aussi au rendez-vous du rassemblement en soutien au peuple d'At Mzab qui aura lieu à 14h sur le Parvis des droits de l'homme du Trocadéro.

    Suivre l'activité du Président de l'Anavad de ce samedi en direct (Signature des conventions et rassemblement)


    0 0

    KABYLIE (SIWEL) — La police coloniale algérienne est en train de réprimer les rassemblements prévus à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'Homme ce samedi 10 décembre à 13h en Kabylie pour exiger la libération des détenus politiques du peuple d'At Mzav, l'on a ainsi appris l'arrestation de l'ancien Secrétaire général du MAK, Mas Farid Djenadi et deux autres militants souverainistes à Vgayet.

    Urgence : Trois militants souverainistes arrêtés par la police coloniale
    Alors que plusieurs rassemblements devront avoir lieu ce même jour dans plusieurs villes dans le monde afin d'exiger la libération de près de 170 détenus politiques du peuple d'At Mzav, dont le Dr Kameleddine Fekhar, les rassemblements organisés dans les trois plus grandes villes de Kabylie, Tizi Wezzu, Vgayet et Tuvirett sont en train d'être réprimées par la police coloniale algérienne :

    Tizi Wezzu :
    Tôt ce matin, les éléments de la BRI (Brigade de recherches et d'intervention) ont encerclé les places de l'ancienne mairie et celle de Matoub Lounès où devait se tenir le rassemblement
    Un militant souverainiste nous a signalé que bien que se trouvant à une centaine de mètres d'eux, il s'était fait courser dans le but de l'arrêter

    Vgayet :
    Vers 10h30, l'ex-Secrétaire général du MAK, Mas Farid djenadi ainsi que deux autres militants du MAK, Abderrezak et Aznzar de la section de Tazmalt, ont été arrêtés devant la maison de la Culture "Taos Amrouche" et se trouvent actuellement à la brigade de la gendarmerie coloniale de Vgayet, à savoir que le rassemblement était prévu à la place Said Mekbel

    Tuvirett :
    Nous ne possédons pour le moment pas de nouvelles du rassemblement programmé devant l'université Akli Mohand Oulhadj

    wbw
    SIWEL 101058 DEC 16


    0 0

    EXIL (SIWEL) — Le président de l'Anavad, Mas Ferhat Mehenni, a procédé, ce samedi 10 décembre 2016, à la signature de trois Conventions régissant les Relations diplomatiques et les Traités internationaux, devant une assistance nombreuse et plusieurs médias. Cet acte donne le coup d'envoi aux nominations de représentants diplomatiques kabyles à travers le monde. Ci-dessous la déclaration du Président de l'Anavad.

    Anavad : Signature ce samedi des Conventions relatives à la nomination des représentations diplomatiques de la Kabylie
    ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
    GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
    PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
    DECLARATION DU PRESIDENT DE L’ANAVAD

    APRES LA SIGNATURE DES CONVENTIONS DE VIENNE ET DES INSTRUMENTS DE LEUR EXECUTION

    En cette journée symbolique de la déclaration universelle des Droits de l’Homme, proclamée et adoptée au Palais de Chaillot (Paris), le 10 décembre 1948 par les Nations Unies, je signe solennellement devant assistance et médias, au nom du MAK et de l’Anavad, les conventions de Vienne ; celle du 18/04/1961 réglementant les relations diplomatiques entre Etats, et celle du 23/05/1969, relative aux règles internationales régissant les Traités.

    En tant que nation kabyle, nous ne posons pas encore le pied sur la lune, Armstrong s’en était chargé pour toute l’humanité en 1969, mais en procédant à cette cérémonie officielle, la Kabylie fait un pas vers le soleil des peuples accomplis.

    Cet acte inaugural ne connaîtra plus jamais d’arrêt sur le plan institutionnel de la Kabylie. Quelle que soit la distance qui nous sépare de l’indépendance, un gouvernement kabyle continuera de nommer ambassadeurs et ambassadrices pour assurer représentation à son peuple à travers le monde.

    Ce geste sonne le glas des Etats sans nation qui vont mourir, pour donner naissance aux vrais peuples aptes à bâtir des Etats-Nations viables, réinventant des relations internationales apaisées à travers des échanges multilatéraux bénéfiques.

    En agissant de la sorte, en cultivant des valeurs de liberté, de paix et de respect scrupuleux des droits humains, la Kabylie trace le premier jalon de la reconfiguration du monde à venir.

    Rationnelle, responsable, pacifique mais déterminée à défendre ses droits jusqu’au bout, la Kabylie innove dans la stratégie de reconquête de sa souveraineté. Les pays partageant ses valeurs universelles suivent avec beaucoup d’intérêt son combat hautement civilisé.

    La Révolution kabyle est en marche. Rien ne l’arrêtera.

    Vive la Kabylie indépendante
    Vive le peuple kabyle.

    Paris, le 10/12/2016
    Signé : Mas Ferhat At Sɛid (MEHENNI)

    Anavad : Signature ce samedi des Conventions relatives à la nomination des représentations diplomatiques de la Kabylie


    0 0

    KABYLIE (SIWEL) — D'après des sources sûres, des dizaines de militants souverainistes kabyles sont arrêtés à Vgayet et Tizi Wezzu. A Vgayet au moins 6 militants sont actuellement dans des commissariats. A Tizi Wezzu, nos sources parlent de plusieurs dizaines d'arrestations.

    Des dizaines de militants du MAK arrêtés à Tizi Wezzu et Vgayet (Actualisé)
    15h28 :
    Latamene Merabet, président de la section MAK du village de Tizit vient d'être embarqué par la police coloniale à Tizi Wezzu

    15h21 :
    Dda Muhand–Wamar Hachim vient de nous indiquer qu'ils sont une trentaine dans une cellule du commissariat central de Tizi Wezzu

    14h31 :
    Parmi les militants du MAK arrêtés à Tizi Wezzu : Dda Muhand–Wamar Hachim, président de la Commission de Réflexion mise sur pied lors du 3ème Congrès du MAK, ainsi que Belaid Amarkhodja, président de la Confédération du MAK de la région des Iwadiyen ainsi que les militants souverainistes Mouloud Hammrani, Chavane Oumouhand, Ahcène Graichi, Koceila Ait-Chebib, Amar Lemmouchi...

    13h48 :
    Le mot d'ordre est manifestement évident : toute personne qui essaye de rejoindre le lieu du rassemblement à Tizi Wezzu est vite accueillie par la police, en civil, et la BRI et conduite au commissariat central de Tizi Wezzu.

    Kamira Nait Sid et Mustapha Felfoul, respectivement présidente et cadre du CMA, Rachida Ider et son époux ainsi que Farid Djenadi, cadres du MAK, font parti des militants arrêtés.

    Pour rappel, ces arrestations ont ciblé des citoyens et militants qui ont essayé de participer aux rassemblements prévus dans plusieurs villes de par le monde, en cette journée internationale des droits de l'homme, en soutien au peuple d'At Mzav et à ses 170 détenus politiques, dont le Dr. Fekhar qui croupissent depuis le 09 juillet 2015 dans les geôles algériennes.

    nbb/wbw
    SIWEL 101348 DEC 16


    0 0

    EXIL (SIWEL) — En ce jour anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme, adoptée le 10 décembre 1948 par les Nations unies, la ministre des Droits humains au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Masa Nora Abdaoui, rappelle, dans un communiqué transmis à Siwel, que "la Kabylie, une Nation sans Etat, ne peut relever de l'Algérie, un État sans Nation, donc artificiel qui pratique la discrimination"

    Journée internationale des droits de l'Homme : La ministre kabyles des Droits humains s'exprime
    À toutes les femmes et les hommes de ce monde soucieux de l’avenir des droits de la personne, je souhaite courage et lucidité et vous assure du soutien du MAK-Anavad incarné par son président Mehenni Ferhat.

    En cette journée internationale des droits humains, nous tenons à rappeler que l'action gouvernementale dirigée par le premier ministre Lhacène Ziani, œuvre d'arrache-pied pour la mise en place d'une structure visant à prendre en charge de façon efficace et durable les violations et les agressions que subit la Kabylie. À ce sujet, nous sollicitons l'appui de tous les peuples épris de paix.

    Le caractère colonialiste, fasciste et raciste des despotes d'Alger est, entre autres, ce qui nous motive pour édifier un État souverain Kabyle fondé sur nos valeurs ancestrales d’hospitalité, de justice ainsi que notre ancrage profond dans l’histoire de l'Afrique. Notre patrie, la Kabylie, ne peut relever d'un État sans Nation et donc artificiel qui pratique la discrimination.

    Les agissements du régime colonialiste d'Alger découlent naturellement de la barbarie coloniale facho-islamiste qui pourrit l'Afrique du Nord en général et gangrène notre nation kabyle.

    Ces atteintes perpétuelles aux droits de la personne s'ajoutent aux exactions perpétrées au Mzab pour montrer, à ceux qui en doutent encore, la politique génocidaire anti-amazighe en général et antikabyle en particulier, menée par Alger et ayant déjà occasionné 128 morts et 6300 blessés du Printemps Noir de Kabylie et actuellement continuée par les intimidations et autres harcèlements des militants indépendantistes kabyles.

    Le Mzab soumis à la répression a déjà enregistré des dizaines de morts et plus de 120 prisonniers politiques arbitrairement incarcérés depuis deux ans.

    La République de Kabylie, fondée sur les droits universels, la laïcité et l'amitié entre les peuples, exprime sa solidarité avec les victimes de cette razzia du régime policier et inhumain d'Alger.

    Vive la solidarité humaine !
    Vive la Kabylie libres !

    Exil, le 10 décembre 2016

    Mme Nora Abdaoui
    Ministre des Droits humains
    Secrétaire générale de l'Anavad

    SIWEL 100830 DEC 16


older | 1 | .... | 97 | 98 | (Page 99) | 100 | 101 | .... | 120 | newer